Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Journée mondiale sans tabac : Le Mali peine à appliquer la loi 96-041 portant interdiction et restriction de la publicité en faveur du tabac et de son usage dans les lieux publics

Hier mardi, le Mali, à l’instar de la communauté internationale, a célébré la Journée mondiale sans tabac, avec comme thème "le tabac tue sous toutes ses formes".

Au siège de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une conférence de presse organisée par le Programme chargé des maladies non transmissibles de la Direction nationale de la santé en partenariat avec l’OMS, a eu lieu sous la présidence du Dr Massambou Sacko de l’OMS.
Nazoum Diarra chargé du programme des maladies non transmissibles, Mme Diallo Adama Diakité de Alutas, une association de lutte contre les stupéfiants, Dr Coulibaly Aissata du Programme national de lutte contre la tuberculose (PNLT) et nombreux autres invités étaient présents.

Selon la déclaration du directeur régional de l’OMS, Luis Gomes Sambo, il existe dans le monde 1,3 milliard de fumeurs dont la moitié finiront par être tués par la cigarette.

Selon le même document, la prévalence de l’utilisation du tabac, était de 29% chez les hommes contre 7% pour les femmes.

Le tabac, tue réellement sous toutes ses formes, a expliqué le Dr Sacko.
Le tabac a un effet marqué sur le système nerveux central. Il agit également sur le cœur, c’est pourquoi il constitue un facteur de risque, a-t-il mis en garde.

Le tabac continue de faire des victimes dans des proportions toujours plus dramatiques. Aussi, il urge de mettre en œuvre des mesures destinées à réduire cet impact.

Révélation a été faite par le Dr Sacko, qu’un plan stratégique de lutte contre le tabagisme a été élaboré et attend d’être validé.

Au Mali, des dispositions existent déjà, avec la loi 96-041 qui porte interdiction et restriction de la publicité en faveur du tabac et de son usage dans les lieux publics. Malheureusement, cette loi a beaucoup de mal à être appliquée.

Aussi pour pallier à cela, Dr Diarra a proposé, une révision de cette loi à partir d’une réflexion sur les problèmes liés à son application.
Dr Coulibaly Aissata du PNLT a rappelé la nuisance du tabac sur la femme enceinte et l’enfant.

Questions ayant trait à l’efficacité de l’augmentation des taxes sur le tabac, la mise en place du comité de lutte contre le tabagisme dans les écoles fondamentales et les nouvelles formes sous lesquelles le tabac est présenté avec des variantes fruitées ou chocolatées pour attirer toujours plus les consommateurs, ont été toutes débattues durant la conférence.

1er juin 2006.

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2020 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés