Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Editorial
Festival "Diamwari" : "Le bonheur arrive à Mopti"



Mopti s’apprête à accueillir (15 au 17 février) la première édition du festival "Diamwari" (une expression peul qu’on pourrait traduire par "le bonheur arrive") qui se déroulera principalement sur le quai du fleuve Bani dans la Venise malienne.

La manifestation qui sera parrainée par la commune urbaine de Mopti, vise à fédérer les forces et les initiatives au niveau de la culture, de l’art, de l’artisanat, du tourisme, des professionnels du voyage et du séjour, des services déconcentrés de l’État et de la société civile.

C’est pour expliquer ce projet que le maire de Mopti, Oumar Bathily, a animé, samedi, une conférence de presse au siège de l’Association des municipalités du Mali à Bamako. "L’organisation du premier festival artistique, culturel et touristique de Mopti procède avant tout de la volonté des acteurs du développement de favoriser le rayonnement culturel et touristique de Mopti", indique-t-il.

Ville fondée au 12è siècle, Mopti tire avantage de sa situation géographique. Il s’agit par cette rencontre, précise l’édile, d’optimiser les avantages comparatifs dont dispose cette région. En plus des richesses agricoles, des produits de l’élevage et de la pêche, Mopti possède un impressionnant potentiel culturel et naturel qui fait de cette région, la première destination touristique de notre pays : on peut citer, entre autres, le sanctuaire naturel de la falaise dogon, la cité historique de Djenné, les circuits de découvertes et d’aventure.

Le projet, a énuméré le conférencier, doit permettre de contribuer au rayonnement culturel, artistique et touristique, améliorer les effets induits du tourisme sur les autres domaines d’activités, accroître l’incidence du tourisme sur l’amélioration effective de la qualité de vie des populations et valoriser les ressources culturelles et naturelles.

Il est aussi question de promouvoir, au plan national et international, la destination "Mopti", d’accroître l’apport en devises étrangères et donc d’améliorer la balance commerciale et de favoriser la cohésion sociale entre les différents groupes ethniques pour une promotion de la culture et de la paix entre les peuples.

L’organisation du festival se fera sur la base d’une approche participative et de la manière la plus transparente possible, a assuré Oumar Bathily.

Mopti veut donner une touche particulière au rendez-vous en faisant ressortir ses valeurs culturelles, artistiques et touristiques. Avec le cap de 100 000 touristes franchi par an, Mopti veut conforter son rôle de première destination touristique du pays.

Le festival "Diamwari", précise le maire de Mopti, mettra l’accent sur la culture avec notamment des manifestations folkloriques des communautés peul, dogon, bozo, bobo, bambara...

Des conférences sont également prévues. Elles seront animées par d’éminentes personnalités comme Témoré Tioulenta, président du groupe parlementaire Adema à l’Assemblée nationale et du collectif des députés de la 5è Région et Adama Samassekou, président de l’Académie africaine des langues.

Au nom des opérateurs économiques de la région, Salim Siby, président des établissements Siby à Sévaré, a témoigné de l’intérêt que suscite un tel événement chez les hôteliers.

A. LAM

L’Essor du 05 février 2008.

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés