Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  L’Aube
EDITO : l’histoire retiendra…

‘’Le mensonge peut courir 100 ans, mais la vérité, en une journée de course, le rattrapera et le dépassera’’, dit l’adage. Dans le Mali d’aujourd’hui, le mensonge et la falsification de l’histoire récente du pays sont malheureusement devenus le fonds de commerce d’une poignée d’hommes (politiques et militaires) qui ont pris la responsabilité de prendre tout un peuple en otage et de plonger le Mali dans un chaos indescriptible.

Le mensonge ? Ils tentent de faire croire au peuple qu’Amadou Toumani Touré n’a rien fait durant ses dix ans de pouvoir et qu’il est au centre de tous les maux de notre pays. Heureusement les faits, les actes posés et les nombreuses réalisations à l’actif d’ATT, plaident largement en sa faveur. Et le peuple malien lui sera éternellement reconnaissant. Et ceux qui, à coup de mensonges, tentent aujourd’hui cette grotesque tentative de falsifier de l’histoire, n’ont rien compris. Leur entreprise est vouée à l’échec.

Vouée à l’échec ! Car les faits et les actions sont là et ils sont têtus. Ils font partie de l’histoire du Mali et du bilan d’ATT. Et aucun mensonge ne saurait les effacé.

En effet, l’histoire retiendra un nombre incalculable de réalisations que ATT a légué au Mali et au peuple malien. Nul besoin ici de faire étalage de ce bilan. Cependant, l’histoire retiendra également que cet homme a toujours été présent lors des évènements cruciaux du Mali, ces 20 dernières années. Il a été l’artisan clé de l’instauration de la démocratie dans notre pays, un certain 26 mars 1991.

L’histoire retiendra qu’Amadou Toumani Touré, après avoir brillamment conduit la transition en1991, a volontairement cédé le pouvoir à un pouvoir civil en 1992. Un acte unanimement salué à l’extérieur et qui est toujours cité en exemple en Afrique.

L’histoire récente du Mali retiendra l’engagement dont a fait preuve cet homme pour changer radicalement le visage de son pays. Et aucun mensonge ne saura détruire, ni falsifier son bilan de ces dix dernières années.

L’histoire retiendra à Kayes, la rénovation de l’aéroport DAG-DAG qui a été érigé en aéroport international.

L’histoire retiendra à Koulikoro, la construction d’une usine de construction de tracteurs à Samanko (région de Koulikoro).

L’histoire retiendra à Ségou, la construction d’une grande mosquée pour les fidèles.

L’histoire retiendra à Mopti et Sikasso, la construction de deux hôpitaux modernes.

L’histoire retiendra à Gao, la construction du pont Wabaria.

L’histoire retiendra à Tombouctou, la construction du canal de Kabara

L’histoire retiendra à Kidal, les milliards de FCFA injectés pour changer cette localité.

A Bamako, nous passons sous silence les nombreuses réalisations (infrastructures) pour faire de la capitale une ville moderne. Passons également sous silence, les nombreux logements sociaux construits à travers le pays, pour le bonheur des populations.

Passons sous silence les commissariats et brigades de gendarmerie afin de sécuriser les populations.

Passons sous silence enfin, les matériels militaires dont des hélicoptères acquis pour les besoins de l’armée.

ATT n’a rien fait pour le Mali ? Le peuple Malien (pas certains milieux bamakois) appréciera…

Cependant, loin de nous l’idée de dire que sous son mandat, tout a été parfait. C’était une œuvre humaine avec ses faiblesses, ses lacunes et ses erreurs. ATT a certainement commis des erreurs. Toutefois, l’honnêteté et la dignité recommandent aujourd’hui à ses détracteurs de dire une certaine vérité au peuple malien. Un peuple qui a horreur de l’ingratitude et du mensonge.

Ch. Sylla

L’Aube du 14 Mai 2012

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés