Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Soir de Bamako
Débats autour de l’accord de paix et de réconciliation d’Alger : l’opposition bloquée dans ses intentions !

Notre pays, le Mali, saura-t-il se relever un jour, avec des hommes et des femmes uniquement guidés par leurs intérêts sordides, et prêts à tout pour satisfaire leurs fantasmes les plus fous ? La question mérite d’être posée, au regard de l’insouciance de bon nombre de nos compatriotes face à la situation qui prévaut dans notre pays. Un pays fragilisé, complètement à terre, et qui tente, avec toutes les peines du monde, à se relever. Un défi pas impossible pour un grand peuple comme celui du Mali, à condition qu’il ait une cohésion forte à l’interne.

Or, qu’est-ce qu’on remarque ces temps-ci, que certains fils du Mali, pour des raisons qui leur sont propres, travaillent dans le sens de tout “casser” ! En effet, ce n’est qu’un secret de polichinelle que certains opposants, ces beaux diables qui jurent par tous les dieux qu’ils sont “républicains”, avaient entrepris des démarches visant à déstabiliser le régime en place. Des démarches qui, pour le moment, se sont avérées non concluantes.
En effet, des religieux et des acteurs de la société civile avaient été approchés par ces opposants d’une autre époque pour, disent-ils, conjuguer leurs efforts en vue de trouver une alternative à l’impasse qui prévaut dans notre pays. En d’autres termes, ces pseudo-opposants cherchaient un soulèvement pour s’accaparer du pouvoir. Ah le pouvoir, quand tu nous tiens ! N’a-t-on pas encore compris dans ce pays que le pouvoir ne se ramasse plus dans la rue, on le prend plutôt dans les urnes ? Quel malien digne de ce nom peut vouloir une telle chose pour le Mali ? N’a-t-on rien appris de ce qui nous est arrivé en 2012 ?

Heureusement que ces manipulateurs, faute d’échos favorables auprès de certains de leurs interlocuteurs, ce qui veut dire que d’autres ont mordu l’hameçon, ont été stoppés dans leur insidieuse imposture. Faut-il pour autant que nous nous réjouissions de cela ? Le plus sage pour chaque malien serait de rester prudent, et surtout mobilisé pour barrer la route à tous les ennemis du Mali, à Kidal tout comme à Bamako, et partout ailleurs.
Les ennemis du Mali nous trouveront débout sur les remparts, résolus de mourir pour le Mali éternel. Que nul ne s’y méprenne !

Assane Sy DOLO

Le soir de Bamako du 1er Avril 2015

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés