Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Sport
Cyclisme, championnat national : la Razzia de l’équipe de “Bamako A”

Sous la houlette du trio composé de Yacouba Togola, Oumar Sangaré et Diakaridia Sankaré, les coureurs de « Bamako A » ont survolé les deux épreuves phares et réalisé le doublé championnat-coupe du Mali

Le championnat-coupe du Mali de cyclisme s’est disputé le week-end dernier. Cette année la course était ouverte à toutes les équipes et associations sportives nationales désireuses d’y participer. Au total, 67 cyclistes ont pris le départ de l’épreuve qui s’est déroulée en deux étapes avec un nombre de coureurs par équipe limité à 6. La première épreuve était une course contre la montre longue de 15 km, soit 5 tours du circuit.

La 2è étape était une course en ligne Bamako-Siby-Bamako long de 100km avec un critérium de 20 km sur le Boulevard de l’indépendance (soit 10 tours de circuit). Dans la course en ligne, il y avait 3 sprints intermédiaires (l’arrivée à Siby, au premier passage devant la tribune d’honneur sur le Boulevard de l’Indépendance et à la fin du 5è tour du circuit, toujours sur le Boulevard de l’Indépendance). A chaque point chaud, les trois premiers du classement avaient une bonification de 3, 2, 1 secondes, contre 6, 4 et 2 pour les trois premiers du classement.

Le clou de ce championnat-coupe du Mali a été le critérium qui s’est déroulé sur le Boulevard de l’Indépendance, dimanche en présence d’une belle brochette de personnalités dont le représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports, Boubacar Traoré, le représentant du Comité national olympique et sportif, Oumarou Tamboura et le président de la Fédération malienne de cyclisme (FMC), Amadou Togola. Les inconditionnels du vélo sont également sortis très nombreux. Après la ligne Bamako-Siby-Bamako, les coureurs sont passés devant la tribune d’honneur installé sur le Boulevard de l’Indépendance. Il était alors 10h25 et c’est Bréhima Coulibaly, le meilleur jeune du Tour du Togo et 2è meilleur jeune du Tour international de la CEDEAO, qui occupait la tête du peloton. Après le premier tour de piste, le jeune coureur sera rejoint en tête et n’y aura pas d’échappée. Les coureurs resteront groupés jusqu’au sprint final.

Un sprint qui sera remporté par Amidou Diarra, devant Bréhima Coulibaly et Oumar Sangaré, le champion sortant. Mais aucun de ces trois ne sera sacré champion du Mali 2013 car après les deux étapes de la course, il y a eu un classement général individuel et par équipes. Ce classement a été établi par l’addition des temps enregistrés dans chacune des étapes en tenant compte des bonifications et pénalisations. Ainsi, c’est Yacouba Togola, leader de l’équipe de « Bamako A » qui s’est classé premier du classement général individuel et qui a été sacré champion du Mali 2013.

Le coureur succède donc à Oumar Sangaré classé 3è, tandis que la 2è place est revenue à Diakaridia Sankaré. Les trois premiers du championnat sont tous de l’équipe de « Bamako A ». Yacouba Togola, Diakaridia Sankaré et Oumar Sangaré ont également occupé les 3 premières places de la course contre la montre.

Ce n’est pas tout, l’équipe de « Bamako A », s’est hissée également sur la plus haute marche du podium du classement général par équipe, remportant ainsi le trophée de la coupe du Mali, devant l’équipe « B » et « E » de Sikasso. Les 10 premiers de la course contre la montre et de la course en ligne ont été primés, tout comme les 5 premiers du classement général par équipe et les 5 premiers du classement individuel. En plus des trophées, le champion du Mali et le vainqueur de la coupe du Mali ont reçu, respectivement un chèque de 80.000F et 60. 000 F cfa.

Dans son allocution, le président de la Fédération malienne de cyclisme, Amadou Togola fera le bilan des activités de la fédération qui, dira-t-il, « a organisé plusieurs compétitions sur le plan national et participé à 7 épreuves internationales ».

Entre autres, le premier responsable de la FMC citera la journée Olympique, le grand Critérium de la paix, le Grand prix du président de la Fédération malienne de cyclisme délocalisé cette année à Koumantou, le Tour international du Togo où le Mali s’est classé 3è place avec en prime, le trophée de Meilleur jeune cycliste décerné à Bréhima Coulibaly.

S’y ajoutent le Critérium des AS de Niamey, le Grand prix de l’impossible Niamey-Ouagadougou sur une distance longue de 550 km, le Grand prix de l’ASECNA au Burkina Faso, la 20è édition du Tour de Côte d’Ivoire et le Tour international de la CEDEAO. « A travers le championnat-coupe du Mali, conclura Amadou Togola, la fédération entend poursuivre sa politique de détection de nouveaux talents. C’est dire combien l’événement est important pour la fédération ».

L. M. DIABY

L’Essor du 4 Décembre 2013

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés