Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  L’Indépendant
Commercialisation de la Bauxite au Mali : Une unité industrielle de transformation sera installée à Faléa à l’horizon 2015

La Central African Mining and Exploration Company (CAMEC) n’entend pas perdre son temps pour la commercialisation de la bauxite. Laquelle sera produite au Mali en 2015. D’ores et déjà, le CAMEC envisage de construire à Faléa (vers la frontière avec la Guinée) une unité de transformation de la bauxite. Pour la réussite de l’opération, la CAMEC entend également poser une ligne de chemin de fer entre Faléa située sur le territoire malien et Dakar au Sénégal pour faciliter le transport du produit.

La réalisation de ces infrastructures ont filtré des travaux qui ont marqué la table ronde organisée par le CAMEC à son siège à l’ACI 2000 en collaboration avec la société d’exploitation minière « Mali Mining House Sa », samedi 12 juillet.

Présidée par le Directeur Général de la CAMEC, Chris Parry, qui avait à ses côtés, le président de Mali Mining House Sa, Salal Sacko, la Table ronde a été l’occasion pour les participants composés des géologues et investisseurs potentiels, entre autres, d’estimer le potentiel de la bauxite dont regorge le sous-sol malien.

A l’ouverture des travaux, Chris Parry de soutenir que le Mali et la Guinée sont deux pays qui disposent d’immenses potentialités en bauxite. Pour appuyer son argumentaire, il a cité Faléa, localité située au Mali où les recherches ont estimé la réserve à 330 millions de tonnes.A en croire M. Chris Parry, le CAMEC cherche à lancer le processus d’exploration de la bauxite, une opération qui a tardé à voir le jour au Mali à cause de la continentalité du pays.

« Il y avait du sérieux dans ce projet. La première étape a été l’interprétation de l’image satéllitaire au Mali et en Guinée. Celle-ci nous a permis d’identifier de nombreux sites. Le CAMEC a investi 1,5 million de dollar pour l’acquisition d’hélicoptères afin de faire face au projet » a déclaré le patron de CAMEC.

Par rapport à la commercialisation des minerais de bauxite de Faléa, le programme prévoit la mise en place d’industrie d’aluminium à base de bauxite dont le besoin d’énergie s’élève à 80 MW. Grâce à cet investissement estimé à 3,5 milliards de dollars US, soit 1500 milliards de FCFA, 1500 jeunes vont décrocher des emplois permanents.

Ce qui fera de ce projet l’un des plus importants dans la sous-région.Par ailleurs, la CAMEC prévoit la pose d’une ligne de chemin de fer de 60 Km reliant Faléa au sud de Dakar en passant par Tambacouda. En outre, la CAMEC est sur le point de construire un port à Bamy Sendou au sud de Dakar. Toutes ces infrastructures visent à faciliter le transport du minerai vers des marchés extérieurs.

Au terme de son allocution, le Directeur Général a donné l’assurance que l’usine de transformation de bauxite, dont la durée de vie est estimée à 30 ans, sera opérationnelle en 2015. Pour le partage des actions, l’orateur de souligner que la CAMEC est l’actionnaire principal à 80%. La part de l’Etat malien est de 20%.

Rappelons qu’au Mali, le sous-sol est très riche en bauxite, soit une superficie exploitable de 3480 km².


Samba TRAORE, stagiaire

16 Juillet 2008

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2019 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés