Partager

La 9ème édition du Forum de Bamako qui durera trois jours s’est ouverte le 19 février 2009 à l’hôtel Salam sous la présidence du Premier ministre, chef du gouvernement, M. Modibo Sidibé. Elle a enregistré la présence de la quasi-totalité des membres du gouvernement ainsi que des anciens Premiers ministres du Mali.

Plusieurs autres sommités dans diverses disciplines en provenance de l’Amérique, de l’Europe, de l’Asie et bien sûr de l’Afrique participent à cette rencontre annuelle devenue au fil des ans une référence. Le thème retenu cette année est : la gouvernance.

Pendant trois jours, la gouvernance, qu’elle soit mondiale, institutionnelle, anthropologique, juridique ou la gouvernance des entreprises sera passée au crible.

Historique du forum de Bamako

Lancée en janvier 2001, le forum de Bamako est un espace d’échange et de partage entre intellectuels, chefs d’entreprises, hommes politiques, représentants de la société civile, africains étrangers, sur les enjeux du développement de l’Afrique. L’organisation du forum de Bamako entre dans le cadre des activités d’entreprise citoyenne de l’Institut des Hautes Etudes en Management (IHEM).

Le retenu de la 1ère édition portait sur la réhabilitation du capital humain et du savoir. Le NEPAD, un nouveau départ pour l’Afrique était le thème de la 2ème édition tenue en 2002. L’intégration africaine était le thème de la précédente édition.

Les objectifs du forum

Le forum de Bamako est organisé par la Fondation du même nom. L’objectif visé par cette rencontre est d’offrir un espace de réflexion et de dialogue sur les questions de développement, mettre les documents issus de ces réflexions à la disposition des décideurs et autres autorités impliquées dans les questions de développement en Afrique, créer et assurer le fonctionnement harmonieux d’un réseau d’experts capables d’apporter des appuis techniques de qualité aux dirigeants africains, rechercher sur les plans nationaux et internationaux des partenaires qui adhèrent aux idéaux de la fondation, mener toutes les activités qui concourent au renforcement des moyens humains, matériels ou financiers et dont l’objectif est de maintenir, promouvoir et pérenniser les initiatives, actions et recommandations du forum.

Le premier ministre Modibo Sidibé

Dans son discours d’ouverture, le chef du gouvernement a soutenu que la Gouvernance, thème de la 9ème édition du forum de Bamako est au centre de l’agenda international et des préoccupations des opinions publiques africaines.

Il faut comprendre que chaque arbre qui est fauché, chaque goutte d’eau qui se gaspille, chaque gaz qui s’échappe, chaque vie qui meurt faute de soins, chaque espérance qui se brise faute de solidarité, chaque souffrance humaine causée par la soif démesurée du gain, n’est qu’un des points de resurgissement de la même et unique nappe : la Gouvernance mondiale”, a soutenu Modibo Sidibé.

Pour lui, le forum de Bamako est un pont entre l’Afrique et le reste du monde. “Qu’il s’agisse des économies rurales ébranlées par les déséquilibres du marché mondial, ou des urbanisations anarchiques faisant chaque jours davantage du foncier un problème de gouvernance de premier plan dans la gestion de maux cités, si ce n’est de l’impérieuse nécessité de s’attaquer avec intelligence aux racines de la corruption et de la délinquance financière, absolument tout renvoie à l’équation de la gouvernance, pour satisfaire aux besoins fondamentaux de la dignité humaine : la nourriture, la santé, l’éducation, le logement, la sécurité et la justice entre autres”, a conclu le Premier ministre.

Forum de Bamako, la rencontre des soumîtes

D’imminentes personnalités tels que Hubert Vedrine, ancien ministre des affaires étrangères de la France, Christine Bruneau, maire de la Boulogne Billancourt, Ousmane Sy ancien ministre de l’administration territoriale du Mali, Habib Ouane, directeur de la CNUCED division Afrique, Robert Peccoud, directeur de recherche de l’Agence Française de Développement (AFD), Modibo Keïta, ancien Premier ministre du Mali, Abdoullah Coulibaly, vice-président de la fondation forum de Bamako parmi tant d’autres feront des exposés tout au long de la rencontre qui a prit fin ce samedi 21 février 2009.


Daba Balla KEITA

20 Février 2009