Partager

La cérémonie d’ouverture de ce 9ème congrès ordinaire de l’US-RDA a enregistré la présence des membres du gouvernement, de responsables et élus des partis politiques, les représentants des sections territoriales du rassemblement démocratique africain-RDA de la Guinée, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire et du Niger.

Ainsi, à l’ouverture des travaux de ce 9ème congrès ordinaire de l’US-RDA, le secrétaire général du parti M. Badra Aliou Macalou a souligné que c’est pour la première fois qu’un congrès de l’US-RDA se tienne à terme échu dans une atmosphère de convivialité et de fraternité militante, tout en saluant les militants à la base pour leurs sacrifices qui a permis la marche en avant de l’US-RDA.

Pour lui, ces militants doivent être fiers de leur parti qui n’a jamais marchandé et ne marchandera aucune action constructive dédiée à l’honneur, au bonheur et à la prospérité du vaillant peuple du 22 septembre. Il s’est ensuite réjoui de la présence remarquée de nombreux partis politiques, avant de saluer la présence des sections territoriales du RDA qui rappelle l’exigence pour le RDA d’oeuvrer plus qu’hier à l’émancipation des populations dans une Afrique solidaire et réhabilitée.

C’est ainsi qu’il a rendu hommage aux pères fondateurs du grand Rassemblement démocratique africain comme Félix Houphouët Boigny (Côte d’Ivoire), Doudou Guèye (Sénégal) Madeira Kéïta (Guinée), Hamani Diori (Niger), Ouenzzin Coulibaly (Burkina). Pour lui, ces Africains avaient comme objectif : rassembler pour être unis, forts de solidaires, rassembler pour mettre en oeuvre un programme et un projet communs pour les peuples d’Afrique.

Selon lui, en ces temps marqués par une perte substantielle de repères dans notre société au plan de la morale et de l’éthique, le champ politique s’en trouve particulièrement affecté. C’est ainsi qu’il a précisé que la devise de l’Union Soudanaise RDA est « Respectueuse du passé, confiante en l’avenir » et au RDA ils resteront toujours fiers de l’action de leurs devanciers.

Il a par ailleurs souligné que ce 9ème congrès de l’US-RDA s’ouvre sous le signe de la reconnaissance de la contribution exceptionnelle à la lutte de libération nationale sur le continent du président Modibo Kéïta secrétaire général de l’US-RDA. Avant de rappeler que le 20 avril 2006, le président Thabo M’Beki, au nom du peuple sud africain a élevé le président Modibo Kéïta à la dignité la plus haute distinction du pays du héros planétaire Nelson Mandela.

Pour le secrétaire général de l’US-RDA, cette distinction qui honore tout le Mali constitue une interpellation forte pour les cadres et responsables de l’US-RDA de poursuivre l’oeuvre du patriote, panafricaniste Modibo Kéïta. Selon lui, le moment est venu pour eux à tous les niveaux de responsabilité de faire le bilan de leurs actions pour le parti et d’accepter de se soumettre à la nécessaire critique et autocritique, d’ouvrir les meilleures perspectives pour l’US RDA.

En plus, il a lancé un appel à tous les anciens camarades qui se sont mis à l’écart des activités du parti afin qu’ils regagnent les rangs. Avant de préciser qu’il y a de la place et la contribution de chacun est vivement attendue. Et à tous les partis politiques qui partagent avec eux les idéaux du RDA qu’il est temps de créer les conditions des retrouvailles dans la grande famille de Mamadou Konaté et de Modibo Kéïta, l’US RDA.

Il a souligné que le front politique est en souffrance morale et mentale, que les partis politiques sont empêtrés dans des pratiques qui n’honorent pas l’esprit partisan et décrédibilisent l’action politique. Pour, lui l’intrusion massive de l’argent dans tous les compartiments de l’activité politique tue la politique.

Et un ressaisissement, un sursaut national, s’imposent pour mettre un terme à ce génocide politico culturel. Il a précisé que le travail du parti ne doit jamais souffrir de laxisme, de complaisance, de problèmes de personnes, que la vigilance et l’engagement militant doivent être le leitmotiv.

Après l’intervention du secrétaire général de l’US RDA des représentants des partis politiques du pays sont intervenus pour remercier l’US RDA pour leurs invitations et ont rappelé les actions nobles des pères fondateurs du RDA. Les représentants des sections territoriales du RDA ont remercié l’US-RDA pour son invitation et rendu hommage aux pionniers du RDA pour leur action en faveur de l’unité africaine.

Dado CAMARA

22 mai 2006.