Partager

Les faits remontent au début du mois de décembre dernier à Mbao, dans la banlieue de Dakar. Sur dénonciation anonyme, la police avait fait une descente dans une maison privée où un dîner était organisé. 9 personnes, dont des membres d’une association homosexuelle, avaient alors été arrêtées. Selon une source judiciaire, les accusés « avaient été pris sur le vif, en plein ébats et en présence de photos pornographiques ». Lors de l’audience, mardi, le procureur du tribunal de Dakar avait donc requis le maximum prévu par la loi. Mais le juge a eu encore la main plus lourde : les 9 inculpés ont été condamnés à huit ans de prison ferme et à une amende de 500 000 francs CFA chacun. Pour Me Diop, un des avocats des accusés, joint par RFI, « il y a une volonté délibérée de sanctionner ces jeunes. Le juge a pratiquement criminalisé les faits ». La directrice exécutive nationale de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme a déploré, depuis Dakar, cette condamnation et s’inquiète de la situation des homosexuels au Sénégal.( Rfi)