Partager

Le président français Nicolas Sarkozy a rendu « un hommage particulier » aux soldats de l’Armée d’Afrique qui participèrent au débarquement allié en Provence, à l’occasion de la commémoration de la victoire du 8 mai 1945. Le débarquement sur les plages de Provence, dont celle de la Nartelle, le 15 août 1944, avait ouvert un deuxième front en France, après le débarquement allié du 6 juin 1944 en Normandie. Parmi les « 250.000 soldats français » engagés aux côtés des Américains, a rappelé M. Sarkozy, « les troupes coloniales montrent un courage admirable« . »Tout le temps qu’ils participeront à l’épopée de la 1ère Armée, ils se battront pour la France comme s’ils se battaient pour leur mère-patrie. Ils ne seront économes ni de leur peine, ni de leur sang. La France n’oubliera jamais leur sacrifice« , a-t-il assuré. De juin 1940 à mai 1945, 55.000 Tunisiens, Marocains, Algériens et soldats venus d’Afrique noire furent tués, dont 25.000 dans l’Armée d’Afrique. Cette Armée d’Afrique compta jusqu’à 400.000 soldats. Le chef de l’Etat doit commémorer le Débarquement des alliés sur les plages normandes, le 6 juin, en présence du président américain Barack Obama. (Afp)