Partager

Satisfecit des administrateurs face à la baisse de 30 et20 Fcfa/litre sur le super et le gas-oil en deux mois

La 17e session du Conseil d’Administration de l’Office national des produits pétroliers (ONAP) s’est tenue, le vendredi 26 décembre 2008, au ministère de l’Economie, de l’industrie et du commerce.

Le Secrétaire général de ce département, Mamadou Traoré, assurant l’intérim du ministre, qui est le président du Conseil d’administration et les autres administrateurs, ont approuvé les documents budgétaires soumis à leur attention, avant de féliciter la Directrice générale, Mme Tapo Touga Nadio et son équipe pour les résultats obtenus tant au niveau de L’Office que du dépôt/ONAP et les ont exhortés à poursuivre dans cette voie.

Contrairement à la précédente session, tenue dans un contexte de tension sur le marché international du pétrole avec la hausse des prix fournisseurs, cette 17ème session du Conseil d’administration de l’ONAP intervient dans un contexte marqué par la baisse du cours du pétrole brut sur le marché mondial. Et par la même occasion, la réduction du prix des hydrocarbures à la pompe. De quoi requinquer les administrateurs et les responsables de l’ONAP.

En effet, de juillet à novembre 2008, le prix du baril a baissé de plus de 80% passant de 133 dollars à 52 dollars. Il oscille aujourd’hui autour des 40 dollars. Ainsi, le Secrétaire général du ministère de l’Economie, de l’industrie et du commerce, Mamadou Traoré, dira que «  l’incidence de cette baisse sur nos prix fournisseurs représente plus de 5% pour les produits pétroliers couramment consommés. Cette baisse a aussi permis la restauration partielle des recettes au cordon douanier.

Elle a abouti à une baisse significative des prix à la pompe en novembre et en décembre, soit au total une baisse de 30 Fcfa/ litre sur le supercarburant et de 20 Fcfa/ litre sur le gasoil « . Ainsi, depuis le mercredi 17 décembre à minuit, les prix indicatifs plafonds à la pompe des produits pétroliers sur toute l’étendue du territoire sont de 665 Fcfa le litre pour le supercarburant sans plomb et de 565 Fcfa le litre pour le gas-oil.

Aux dires du Secrétaire général, «  cette période d’accalmie doit être mise à profit pour définir un système d’approvisionnement efficient afin de réduire l’impact des fluctuations du marché international sur l’économie nationale.

En conséquence, les actions de sécurisation de l’approvisionnement du pays en produits pétroliers de bonne qualité et à moindre coût, de relecture des conditions d’importation des hydrocarbures et de professionnalisme plus accentué des acteurs du sous-secteur, capables d’opérer sur le marché international seront poursuivies en 2009 « .

Le budget 2009 de l’ONAP et de son dépôt arrêté à plus de 1, 3 milliard de Fcfa

Les travaux de la présente session ont été essentiellement consacrés à la délibération des projets de budget-programme et de budget 2009 de l’ONAP ainsi que le projet de budget du dépôt de stockage des produits pétroliers de l’ONAP de Bamako-Sénou.

Il ressort de ces documents que le projet de budget de l’ONAP se chiffre en recettes et en dépenses à 840 millions Fcfa en 2008, soit une augmentation de 11% par rapport à l’exercice précédent.

Il permettra d’améliorer les conditions de travail du personnel et de mettre en œuvre les programmes essentiels de l’Office qui sont, entre autres, la sécurisation de l’approvisionnement, l’assainissement du sous-secteur, l’établissement des statistiques d’importation, de consommation et de vente des produits pétroliers, la réalisation des études nécessaires à l’amélioration du sous-secteur et le financement des charges récurrentes.

Le projet de budget du dépôt ONAP de Bamako-Sénou se chiffre en recettes et en dépenses à 490 921 200 Fcfa contre 458 435 000 Fcfa en 2008, soit une progression de 7%. Un montant qui devra permettre, entre autres, la finalisation des travaux de clôture du dépôt, l’aménagement des voies de circulation intérieure et l’acquisition de certains équipements.

Les administrateurs ont analysé ces différents documents budgétaires avec un esprit critique avant de les approuver. Dans la perspective d’un renforcement du rôle de l’Office dans le développement du sous-secteur des hydrocarbures devant contribuer à la définition et la mise en œuvre d’une nouvelle politique d’approvisionnement du pays, les administrateurs ont recommandé leur bonne exécution pour permettre à l’ONAP de relever les défis tels que le renforcement des capacités de stockage de produits pétroliers, la constitution d’un stock national de sécurité de produits pétroliers et le renforcement des structures impliquées dans la gestion du sous-secteur des hydrocarbures.

Ils ont félicité la Direction générale pour les résultats obtenus tant au niveau de l’Office que du dépôt ONAP et l’ont exhortée à poursuivre les efforts dans la constance.

Youssouf CAMARA et Fatou Cissoko

29 Décembre 2008