Partager

La communauté islamique Ahmadiyya du Mali organise les 28 et 29 décembre 2013 à son siège sis à Djélibougou (près de l’école APF) sa 7è conférence annuelle sur la contribution de l’Islam à la paix mondiale. En prélude à cet évènement, le représentant de cette communauté au Mali a animé, le samedi 21 décembre dernier, une conférence de presse à la Maison de la presse. Objectif : expliquer l’esprit de la conférence. C’était en présence du conférencier et théologien, Abdoulaye ouédrago.

coranTout comme le christianisme, l’islam est une religion de paix et de tolérance. Mais, depuis quelques temps, cette religion d’amour et de fraternité est en passe, par les méfaits d’une poignée de personnes fanatiques, d’essuyer la réputation d’une religion à palabre, de haine et de violence. Ainsi, pour redorer le blason de cette religion, la communauté islamique Ahmadiyya du Mali entend user de toutes ses forces en mettant un accent particulier sur l’éducation et la formation des musulmans. En témoigne le thème de la 7è édition de sa rencontre annuelle « Jalsa Salana » prévue le week-end prochain à son siège.

A cette occasion plusieurs activités sont prévues. Il s’agit entre autres des conférences-débats sur la thématique « la contribution de l’islam à la paix mondiale » et des séances de prières. A en croire le conférencier, l’objectif de la 7è édition est de créer une nouvelle terre, un nouveau ciel afin qu’un espoir nouveau soit à l’horizon. Car, selon lui, le nom « Islam » signifie étymologiquement « Paix » et enseigne d’agir au rythme de la nature humaine. « Il est drôle de concevoir qu’un fidèle d’une telle religion propage la haine contre les autres êtres humains ou la haine contre les autres religions », a regretté M. Ouédrago. Aujourd’hui, poursuit-il, il est parfaitement évident que notre monde moderne est dépourvu de paix et d’harmonie. Par conséquent, explique-t-il, il est de notre responsabilité d’expliquer tous les beaux enseignements de la paix et de la réconciliation illustrées dans la vie du prophète Mohamed(PSL). Pour se faire, indique-t-il, les Ahmadis sont prêts à affronter toutes les forces ténèbres de l’ignorance et des préjugés.

Pour sa part, le représentant de la communauté islamique Ahmadiyya au Mali précise que la communauté collabore et œuvre avec toutes autres les religions dans l’atteinte de ses objectifs.

Youssouf Z Kéïta

Le Républicain du 23 Décembre 2013