Partager

Le commissaire adjoint du 13e arrondissement et ses éléments ont arrêté un homme dans la nuit du 19 janvier 2018 aux 759-Logements de Yirimadio. Selon les explications du commissaire, l’homme avait pris plus de 3 millions de F CFA avec une voisine lui promettant d’envoyer son fils en France.

Hamet, connu de tous dans le quartier et à la direction nationale de la police, se faisait passé comme un passeur. La direction générale de la police a instruit tous les commissariats de police du district de traquer sans ménagement cet homme.
Depuis lors, le commissariat du 13e arrondissement était à pied-œuvre pour mettre le grappin sur Hamet à la suite de la plainte d’une dame aux 759 logements de Yirimadio.

Selon une de ses victimes, l’homme est connu de tout le monde dans ce trafic d’homme. « Il est venu me voir un jour en me disant qu’il peut envoyer mon fils en France. Dès qu’il a pris mes sous, je ne l’ai plus jamais vu de mes yeux », l’accuse-t-elle.

Selon les éclaircissements de la dame, l’intéressé prenait de l’argent aux innocents sous prétexte qu’il envoie des gens en France avec la complicité d’un ami qui serait au Gabon. Selon les explications du commissaire, après son interpellation, il a déclaré être l’intermédiaire et l’argent devait être acheminé chez son ami.
Dans les faits, l’homme reconnait sa complicité avec un certain Abdoulaye Diakité qui serait son intime ami.

Plusieurs personnes auraient mordu à l’hameçon. Mais grâce à l’effort du commissariat du 13e arrondissement, Hamet a été arrêté et sera transféré au parquet de la Commune VI.

Adama Diabaté, Stagiaire


SEGOU : Un Sénégalais retrouvé mort dans sa chambre

Un Sénégalais répondant au nom de Pape Kabirou M’boche a été retrouvé mort ce lundi 22 janvier 2018, dans son antichambre, au quartier ATT-bougou. Son corps mis à terre et sous son moustiquaire, était allongé dans du sang. La balle de calibre 7/75, retrouvée à la porte de l’antichambre serait celle qui l’a atteint à la tête.

Selon les informations des voisins, un coup de fusil s’est produit de cette chambre vers 4 h du matin. Le matin on a constaté que sa porte était ouverte. Elle avait été défoncée. A l’analyse de la chambre, la télé n’était pas là et toute la chambre a été fouillée par ses assaillants ou son assaillant.

Au moment du fait Pape Kabirou N’boche était tout seul dans sa chambre. Sa femme est en voyage sur Gao depuis plus de deux semaines. Selon ses voisins, il est revenu hier à moto avec un monsieur qu’il a raccompagné à la porte. Puis il est ressorti à pieds.

A son retour toute la maison dormait. Sa moto était là à l’entrée de la grande porte avec la clé. Sa voiture était là tout juste devant son bâtiment, la boîte à gants ouverte. L’assaillant serait-il venu chercher des documents ? En tout cas la question mérite d’être posée.

Toujours selon les voisins, l’homme avait mis de la lumière derrière sa maison, il y a quelques jours. Il disait entendre du bruit derrière sa maison comme si quelqu’un sautait par le mur.

L’homme est un électricien au sein de l’entreprise de fabrication d’engrais Eléphant vert. Ces derniers temps, il semble que le climat n’est pas au beau fixe entre les travailleurs de cette entreprise.

Correspondance particulière

L’Indicateur du renouveau du 23 Janvier 2018