Partager

Le président de la transition, le colonel Assimi Goïta, à ses côtés, le premier ministre Choguel Kokalla Maïga, les membres du gouvernement, les corps diplomatiques du Mali, les chefs d’états-majors des différents corps d’armées, les officiers, sous officiers et hommes de rang, les partenaires de notre pays dans la lutte contre le terrorisme (Eucap sahel, Barkhane) et tant d’autres, ont répondu présent, lors de cette 61ème anniversaire de la fête de l’indépendance du Mali. C’était à la place d’armes de Kati, hier, mercredi 22 septembre 2021.

Malgré les vicissitudes du moment, la fête du 22 septembre a eu lieu. Elle a comblé les attentes comme ce fut le cas des autres années. Les populations sont sorties nombreuses pour assister au défilé militaire. « Le peuple malien se reconnaît à travers son armée », a toujours dit le père de l’indépendance. Fait insolite, mais plein de sens, humilité oblige ! En tout cas, une première au Mali qu’un président s’abstient du véhicule de commandement en préférant faire la revue de la troupe à pied pour saluer les hommes après le dépôt des gerbes de fleurs. Geste grandiose que d’aucuns n’ont pas manqué d’apprécier

Du prytanée, en passant par le SNJ, les différents corps militaires et paramilitaires regroupés en section ont défilé sous la cadence musicale de la fanfare du génie. Un moment de fierté pour tous ces jeunes qui se bousculaient au bord de la route pour voir les hommes passés. C’est justement ce sentiment de fierté que le colonel Goïta a laissé entendre après le défilé. Selon le président de la transition, il nourrit un sentiment de fierté et de satisfaction. Pour lui, cette fête est une date symbolique qui doit nous pousser à rendre un vibrant hommage aux pères de l’indépendance, le président Modibo Keïta et ses compagnons. Il a évoqué les moments difficiles auxquels notre pays fait face actuellement.

Le chef suprême des armées a invité tous les Maliens à ne pas perdre espoir et à ne pas baisser les bras. Selon lui, c’est pendant les moments difficiles que l’on reconnaît les vrais patriotes, les vrais citoyens. Il a lancé un appel pressent à tous les travailleurs du Mali (cultivateurs, pêcheurs, éleveurs, artisans), aux confessions religieuses, à la jeunesse du Mali etc…, à sauvegarder le patrimoine commun, à préserver l’intérêt national. Aux partenaires du Mali, le président de la transition les a beaucoup remerciés de leur appui et de leur assistance à l’endroit de notre pays pendant ces moments difficiles. Il les a rassurés que le Mali tiendra tous ses engagements.

A ses camarades au front, le colonel Assimi les a vivement salués et leur a fait part de toute sa fierté et de toute sa reconnaissance pour leur engagement pour la patrie. Aux militaires et paramilitaires blessés, il leur a souhaité prompt rétablissement.

Fakara Faïnké

Source: Le Républicain