Partager

Au moins six détenus ont été tués lors d’une mutinerie réprimée par les forces de l’ordre à la prison d’Abidjan, la plus grande de Côte d’Ivoire, a-t-on appris mercredi de source sécuritaire. Le gouvernement n’a pas fait de commentaire sur ces nouveaux troubles survenus mardi soir dans cette prison particulièrement sensible, où sont notamment détenues des personnes proches du régime déchu de l’ancien président Laurent Gbagbo. Des témoins ont raconté que les forces de l’ordre ont encore tiré mercredi matin des gaz lacrymogènes, la situation restant très tendue durant plusieurs heures. Puis les forces de sécurité se sont déployées en grand nombre, et parfois lourdement armées, pour fouiller les cellules. La prison de la capitale économique ivoirienne, qui compte quelque 5.000 détenus selon les derniers chiffres disponibles, avait subi d’importantes évasions en 2012, comme d’autres centres pénitentiaires du pays. La sécurité a depuis lors été renforcée, en particulier à la Maca. D’ex-combattants ayant pris les armes durant la crise postélectorale de 2010-2011 ont été réinsérés ces derniers mois comme gardes pénitentiaires. La prison d’Abidjan avait été entièrement vidée de ses détenus et très endommagée au plus fort de cette crise, qui a fait quelque 3.000 morts. Elle avait ensuite subi d’importants travaux de rénovation, mais reste surpeuplée. AFP.