Partager

Au moins six civils ont été tués en Somalie en proie à la guerre civile, dans l’explosion du minibus qui traversait une zone de combats, près de la ligne de front avec les insurgés islamistes shebab alliés à Al-Qaïda. « Six personnes dont deux femmes ont été tuées et au moins cinq autres ont été gravement blessées quand une forte explosion s’est produite contre le minibus », a relaté un témoin, Hassan Yahya. « Il y avait des combats entre les forces de l’Union africaine (UA) et les shebab … et le bus a roulé au milieu d’eux, » a expliqué le témoin Hassan Yahya, ajoutant que les faits s’étaient produits mercredi près de Lego. Les militaires de la mission de l’UA en Somalie (Amisom) qui appuient les forces gouvernementales ont avancé jusqu’au petit village de Lego (120 kilomètres au nord-ouest de Mogadiscio). Un responsable militaire somalien, Adan Warsame, a confirmé que les civils avaient été tués, sans donner davantage de renseignements. Les militaires de l’UA aux côtés des forces gouvernementales combattent les shebab pour sécuriser le contrôle de la route qui relie Mogadiscio à Baidoa, ville stratégique reprise en février aux shebab par les troupes éthiopiennes. Les Shebab ont perdu le contrôle d’une série de villes ces derniers mois mais tiennent toujours de grandes zones du sud et du centre de la Somalie. AFP