Partager

Tout porte à croire que le prochain président de l’Assemblée Nationale sera Abdramane Niang. Cette information ne fait l’ombre d’aucun doute. Plusieurs facteurs jouent en sa faveur.

Celui qui est à deux pas d’être la 3eme personnalité du Mali, Abdramane Niang est tout d’abord un homme dont l’expérience politique remonte à l’époque du parti unique. Un homme qui, selon ses admirateurs, n’a jamais trainé de casserole. Par sa fidélité pour le parti du tisserand et sa haute probité morale, il a su gagner la confiance du président de la république. Il fait d’ailleurs parti du premier cercle des hommes de confiance du locataire de Koulouba. Cette marque de confiance a été auréolée par sa brillante élection dans la circonscription électorale de Ténenkou.

Il a toujours bataillé ferme pour asseoir le parti à un moment où beaucoup avaient prédit sa mort. Au delà de son expérience politique, l’homme a au plan professionnel un carnet bien fourni, pour avoir servi dans les instances nationales et internationales. Il a toujours accompagné le processus électoral au Mali et ailleurs. Dès les premières heures du multipartisme intégral, il a été un acteur essentiel du processus électoral au Mali. En 1992, lors des premières élections pluralistes de l’heure démocratique, il a fait parti de l’équipe de pilotage des élections générales. Avant de devenir le vice président de la Ceni. Il fut partie prenante dans la mise en place de commission électorale dans beaucoup de pays.

Ce vieil routier du landerneau politique malien a été un acteur majeur dans l’élaboration et l’évaluation des élections générales au Mali de 1992 à 2004. Il a occupé, au compte des Nations Unies, des postes de conseiller technique, chef de projets, chef d’appui au processus électoral dans nombre de pays Africains : à Madagascar, en Guinée Conakry, en Côte d’Ivoire, au Congo Brazzaville et aux îles Comores. Il a été conseiller électoral de la représentante des Nations Unies pour le processus électoral en Centrafrique.

Récemment, il a été consultant du premier ministre. Avec ce parcours sans faute et la victoire du RPM et des ses alliés aux élections législative, tous les ingrédients sont réunis pour qu’il soit le 7eme président de l’Assemblée Nationale du Mali

Badou S. KOBA

Le Prétoire du 9 janvier 2014