Partager

Le secrétaire général du ministère de la jeunesse et des sports Amadou Diarra Yalcoué a procédé le jeudi 22 août 2019 au lancement de la 5ème édition du camp d’intégration des Scouts Africains(CISA). La cérémonie de lancement a enregistré la présence du secrétaire à la jeunesse du haut conseil Islamique du Mali Ousmane Diarra, le représentant de la conférence épiscopale Abbé David Kamissoko qui est aussi le président des scouts catholiques du Mali.

Rassemblement biennal depuis 2012, le camp des scouts africains est une opportunité pour les jeunes africains de se donner rendez-vous dans un pays. Cette rencontre offre l’opportunité aux jeunes de discuter sur les sujets brûlants du continent. Elle permet aux jeunes de se réunir autour des activités culturelles et des actions humanitaires.

Le thème retenu pour cette 5ème édition est « Scouts, acteurs de paix » le choix de ce thème n’est pas inopiné. Selon le président de la commission d’organisation Cheick Mohamed Keita les scouts africains veulent à travers cette 5ème édition cultiver l’esprit de la paix, « nous voulons à travers ce thème montré que la paix n’est pas seulement l’affaire des politiques. Ce camp scout permettra aux jeunes de cultiver l’esprit de la paix, dans les familles, dans les villes, dans les pays et dans le monde » a affirmé M. Keita

L’occasion était opportune pour le président de la commission d’organisation Cheick Mohamed Keita de faire une présentation du mouvement scout. Selon ses dires, le scoutisme est un mouvement éducatif fondé sur le bénévolat, à caractère non politique. Il contribue au développement des jeunes en les aidants à réaliser pleinement leurs potentialités physiques, intellectuelles sociales et spirituelles en tant que personnes, citoyens et membres des communautés locales, nationales et internationales a ajouté M.Keita.

Pour sa part, le secrétaire général du ministère de la jeunesse Amadou Diarra Yalcoué a mis l’accent sur l’importance de l’éducation des jeunes. Selon ses dires, l’avenir d’une nation repose sur sa jeunesse. Il estime que des rencontres de ce genre permettent de mieux outiller les jeunes africains. M. Yalcoué a réitéré l’engagement du ministère à accompagner la 5ème édition des scouts africains au Mali.

Il est important de rappeler que le scoutisme est présent au Mali depuis 1947, il a été remplacé par le mouvement pionnier par les politiques en 1960. C’est en 1994 que le scoutisme a repris ces droits au Mali à travers les « scouts et guides Catholiques du Mali ». Aujourd’hui les scouts laïques et les scouts musulmans du Mali ont porté le nombre des scouts à 3 au Mali.

Cette 5ème édition du camp des scouts africains regroupera plus de 500 participants venant du Niger, du Burkina Faso, de la Mauritanie, de l’Algérie, du Sénégal et du Maroc. Les activités retenues sont entre autres des opérations de reboisement, des conférences débats, des dons de sang, des ateliers de formations sur la paix.

Bissidi Simpara
Bamako, le 22 Aout 2019
©AFRIBONE