Partager

Mardi, au centre international de conférences de Bamako, la 5ème édition de la Semaine du Diplomate a débuté sous la présidence de Moctar Ouane, ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale.

Nombreux ambassadeurs accrédités dans notre pays, membres de l’amicale des anciens ambassadeurs maliens et représentants de la section syndicale du département, étaient présents à la cérémonie.

La diplomatie a évolué. Ainsi, selon le ministre Ouane, cette dernière s’est transformée sous les effets conjugués de la mondialisation, de l’expansion de l’information, de l’accélération des transports mais également de l’expansion du politique, requérant ainsi du diplomate une adaptation aux contextes nouveaux avec plus de technicité et de finesse.

Nicolas Normand ambassadeur de France au Mali, dans un exposé ayant comme thème « Le métier de diplomate d’hier à demain », mettra en avant les rôles du pratiquant, les exigences et contraintes du métier de diplomate.

Pour Mr Normand un diplomate a comme première fonction, la représentation du pays accréditant. Ainsi, il lui incombe la responsabilité d’expliquer la politique de son pays, de chercher l’appui nécessaire du pays accréditeur afin de faire valoir ses visions dans les instances internationales, et de protéger ses compatriotes et veiller au filtrage des visas.

Le diplomate, a indiqué l’ambassadeur de France, doit accorder un intérêt particulier à la politique du pays accréditeur, aider ce dernier à harmoniser sa politique au contexte international en respectant les règles de la diplomatie internationale.

Le diplomate, pour Mr Normand : « doit avoir un intérêt sympathique vis-à-vis de la culture du pays d’accueil. Ce qui exige de la tolérance, de la sincérité, de la prudence et de la politesse. ».

A l’idée comme quoi, la diplomatie n’est qu’un jeu d’intérêts, l’ambassadeur de France s’inscrit en faux contre cette dernière : « je m’inscris en faux contre l’idée que la diplomatie n’est qu’un jeu d’intérêts et que les pays n’ont pas d’éternels amis, mais des intérêts éternels. Car nous sommes avant tout des humains », a-t-il affirmé.

Au programme de la semaine du diplomate : conférences de presse, projections de film, rencontres de football ; et le clou de ces événements sera, la Nuit du diplomate, qui aura lieu ce samedi, sur la terrasse du ministère des affaires étrangères.
La soirée sera animée par quelques grands artistes, comme Toumani Diabaté et le Symétrique Orchestra.

06 avril 2006.