Partager

Après cinq journées et treize points à son compteur, l’Asko continue sa belle série. Et la victoire sur le Djoliba est comme une cerise sur le gâteau pour les protégés de Vieux Makan Kéita.

L’opposition entre le nouveau promu, l’Association sportive de Korofina (Asko) et l’un des prétendants sérieux au titre, le Djoliba, a tenu toutes ses promesses. Mais, le dernier mot est allé aux joueurs de Korofina, qui se sont imposés. Malgré les sept minutes de temps additionnel accordé par l’arbitre Boubou Traoré, les Rouges n’ont pu revenir au score. Ils se sont même permis le luxe de rater un penalty, contre le cours du jeu, par Ousmane Bagayoko.

Visiblement, les protégés de Vieux Makan Kéita ne veulent rien lâcher cette saison. Le capitaine Abdramane Guissé et ses partenaires restent invaincus après 5 journées (1 nul de Abdoulaye Macoro Sissoko.

En attendant les matches Stade malien de Bamako face à son homonyme de Sikasso et Nianan-ASB, prévus pour mercredi en raison des compétitions africaines des clubs, l’Asko est seul leader avec 13 points. Ce qui en dit long sur l’ambition de ce néo-promu qui, à la surprise générale, se retrouve dans le confortable fauteuil de leader.

Boubacar Diakité Sarr


LIGUE DES CHAMPIONS

Pas de miracle pour le Stade à Dakar

Dans le cadre des matches retour du tour préliminaire de la Ligue africaine des champions d’Afrique, l’AS Douanes de Dakar a battu le Stade malien de Bamako par 2 buts à 0. Déjà au match aller, la victoire (2-1) des Sénégalais au Stade du 26-Mars avait scellé le sort du Stade malien qui revient ainsi à la case départ.

Les protégés de Mahamadou Samaké n’ont pu réaliser l’exploit de se qualifier face à un adversaire qui les avait battus à domicile. Dans la double confrontation avec les « gabelous » sénégalais, les Blancs ont été victimes du manque de cran de leur effectif.

Au match retour joué samedi à Dakar, le Stade s’est fait distancer dès la première mi-temps par Papa Malick Cissé et ses camarades, grâce à deux réalisations avant la pause. Une fois de plus, le club est contraint de revoir ses ambitions africaines à la baisse.


Boubacar Diakité Sarr

12 février 2007.