Partager

La 5e édition du Salon international de l’agriculture de Bamako (Siagri-2014) se tient du 18 au 26 avril 2014 au Palais de la culture Amadou Hampaté Ba. Cette édition est consacrée aux exploitations agricoles familiales.

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a coupé le vendredi 18 avril le ruban symbolique de la 5e édition du Salon international de l’agriculture de Bamako (Siagri-2014) avant de visiter des stands. Le thème du Siagri-2014 est : « Les exploitations agricoles familiales : fondement de la sécurité alimentaire au Mali« .

Une grande partie des produits exposés au Salon sont l’œuvre d’exploitations agricoles familiales qui évoluent au niveau des différentes zones de productions agricoles du pays. Le Salon comporte 200 stands dont environ 80 mis gracieusement à la disposition d’exposants issus des exploitations familiales (production agricole, élevage, pêche, exploitation forestière) à faibles revenus mais disposant de savoir-faire riches et variés.

Le président IBK s’est dit impressionné par le potentiel de l’agriculture du Mali exposé. Pour le chef de l’Etat, il n’y a d’autre salut pour le Mali que l’agriculture. Indiquant que le défi de l’agriculture malienne est la maîtrise de l’eau, IBK a promis de booster le budget de l’agriculture.

Selon le ministre du Développement rural, Dr. Bocary Tréta, l’organisation du Siagri revêt une importance capitale pour notre pays dont l’économie repose essentiellement sur le secteur agricole.

Le Siagri, dira-t-il, est un espace d’échanges de savoirs et de savoir-faire, du donner et du recevoir destinés à la promotion des produits agricoles du Mali. Pour Dr. Tréta, le thème du Salon est très pertinent, car plus de 80 % des 805 000 exploitations agricoles sont constituées de petits producteurs ou exploitations familiales agricoles qui contribuent à environ 95% à l’alimentation de la population malienne.

« L’organisation des salons ainsi que la tenue de diverses bourses de céréales et de semences, constituent un puissant levier entre les mains des producteurs et de la profession agricole pour permettre une meilleure pénétration des marchés nationaux et sous-régionaux par nos productions agricoles, animales et halieutiques« , a dit le ministre.

Il s’est dit convaincu que cette 5e édition du Siagri aboutira à des résultats promoteurs et générera des ressources qui contribueront à améliorer les conditions de vie des populations rurales.

Le Salon prévoit un grand pôle de diversité génétique avec des sections de races locales et d’animaux issus du croisement. Cette diversité génétique fera valoir ses nombreux arguments auprès des visiteurs. Les prix spéciaux seront attribués à chaque catégorie. Evénement phare du Salon, le concours des animaux mettra en compétition une dizaine de races animales sélectionnées parmi les meilleures dans leur catégorie. Les titres de grande championne clôtureront la manifestation.

Plate-forme d’expression et de promotion de produits et services

Pour Bakary Togola, président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (Apcam), le Siagri est une école. Il a attiré l’attention du président de la République et du Premier ministre sur le défi de la maîtrise de l’eau et la valorisation de la recherche au Mali.

Événement biannuel, le Salon international de l’agriculture de Bamako (Siagri) est une vitrine d’exhibition et de vulgarisation des nouvelles technologies de production et de transformation des matières premières et agroalimentaires. Il est aussi une plate-forme d’expression et de promotion de produits et services, un cadre privilégié de rencontres et d’échanges d’expériences des professionnels du secteur de l’agriculture.

Le pays regorge d’énormes potentialités en terres agricoles, de ressources en eau, de ressources animales abondantes et diversifiées avec des superficies des pâturages et un cheptel qui est l’un des plus importants de la sous-région. L’objectif global du Salon est de promouvoir la compétitivité des filières agricoles, agroalimentaires et agroindustrielles du Mali dans la sous-région et au niveau international à travers les chaînes de valeur agricoles.

vise également à faire découvrir la diversité génétique des animaux du terroir, faire connaître leurs capacités de production, servir de cadre de promotion et de vulgarisation du potentiel génétique.

Le Siagri est initié et organisé par l’Apcam sous l’égide du ministère du Développement rural depuis 2006 pour la promotion de nos produits agricoles.

Sidiki Doumbia

23 Avril 2014