Partager

Pour fêter le 53è anniversaire de l’indépendance de son pays, l’Ambassadeur de Tunisie au Mali, M. Mohamed Naceur Kort, a organisé une réception le vendredi 20 Mars 2009, à l’Hôtel Laïco Amitié. Une rencontre qui a regroupé, outre la communauté tunisienne au Mali, des membres du gouvernement et du corps diplomatique, des représentants des organisations internationales et régionales…

Cet évènement est important pour la Tunisie et pour tous ceux qui ont connu les péripéties d’une occupation douloureuse et traumatisante. Cela fait exactement 53 ans que les Tunisiens ont fermé cette parenthèse coloniale, pour ouvrir ce que le défunt Président Habib Bourguiba appelait “le véritable combat” : le combat contre la pauvreté, l’analphabétisme et le sous-développement, dans toutes leurs manifestations. Aujourd’hui, avec les progrès réalisés dans différents domaines, les Tunisiens peuvent se targuer de dire, sans prétention, que ce combat est presque arrivé à son terme.

Ainsi, cette festivité était l’occasion, pour l’Ambassadeur de Tunisie au Mali, M. Mohamed Naceur Kort, de jeter un regard rétrospectif sur les deux moments forts que son pays a vécus durant ces cinquante dernière années. Le premier moment fort concerne la présidence de Habib Bourguiba qui s’est attelé à asseoir la souveraineté externe et interne du pays ; à généraliser l’enseignement et à assurer sas gratuité du primaire à l’université ; à émanciper la femme tout en lui redonnant tous ses droits, à la faveur d’une lecture intelligente du texte religieux ; et à assurer une large couverture sanitaire.

Cette première phase ayant été couronnée de succès, la Tunisie est passée à une seconde phase pilotée, cette fois-ci, par le Président Zne El Abdine Ben Ali qui a continué ce travail en l’embellissant, en lui donnant tout son éclat et en permettant au citoyen tunisien de récupérer les attributs de sa citoyenneté, et à la Tunisie, de renouer avec son histoire trois fois millénaire, en la réintégrant dans son espace africain, arabe et méditerranéen.

A en croire M. Mohamed Naceur Kort, “la Tunisie a retrouvé aujourd’hui son élégance morale et physique, et elle est dans sa plus belle robe”. Et ces quelques chiffres indiqueront le chemin parcouru et les performances réalisées, surtout au cours des deux dernières décennies.

Le taux de pauvreté est passé de 22% à 3,8% ; le PNB, de 117 à 4 389 MDT ; la proportion des logements rudimentaires, de 44% à 0,7%. La croissance démographique a baissé de 3% à 1,09% ; et l’espérance de vie à la naissance est montée de 51% à 74,2%.

Le taux de mortalité infantile a baissé de 138,6 pour 1000 à 18,4 pour 1000 ; et le nombre d’habitants par médecin, qui était de 6 492, être venu à 968. Le taux de scolarisation des enfants de 6 à 14 ans est de 94,77% ; et le nombre d’élèves dans le primaire par enseignant est passé de 50 à 17,4 élèves. Le nombre d’étudiants à l’université est passé de 11 000 à 350 800…

“Le Mali est parmi ceux avec qui nous entretenons les meilleurs rapports dans presque tous les domaines. La coopération Sud-Sud, thème cher aux Présidents Ben Ali et Amadou Toumani Touré, n’est plus une vue de l’esprit, mais une pratique de tous les jours”, a fait savoir M. Mohamed Naceur Kort.

Moussa TOURE

23 Mars 2009