Partager

Après le succès des trois premières éditions, Amadou Diarra Yalcouyé, représentant le Ministre des Sports, a coupé le ruban symbolique de la quatrième édition du Salon des Sports du Mali (SASMA), au Palais des Sports Salamatou Maiga de l’Aci 2000, en présence du Tidiani Niambélé, représentant le Parrain de l’édiction, Habib Sissoko, non moins président du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm).

Selon Amadou Diarra Yalcouyé, le Sasma est un cadre qui contribue à la valorisation, au développement des activités physiques et sportives au Mali, une idée qui cadre parfaitement avec les objectifs de la politique national du développement du sport. Le Sasma, ajoute-t-il, est également un rendez-vous du donner et recevoir de tous les intervenants du secteur, un cadre d’échange et de saine émulation entre les acteurs des disciplines sportives autour de leur savoir-faire.

En somme, ajoute le représentant du ministre des sports, c’est un moment important de communion, d’échanges, d’accompagnement des initiatives dans la convivialité et la fraternité. «Le Sasma est devenu aujourd’hui un projet d’envergure nationale, voire internationale d’où l’implication désormais dans son organisation des services techniques de la Direction nationale des sports et de l’éducation physique », indique le représentant du ministre. L’édition 2017 du Sasma, dit-il, colle avec le thème portant «Sport, moyen d’éducation et d’intégration des peuples», portant sur les préoccupations du moment. Plusieurs panels ont été faits pour une meilleure sensibilisation des participants sur les valeurs du sport.

Le département, déclare Amadou Diarra Yalcouye, salue l’engagement personnel du parrain à la réussite de cette édition 2017 pour sa qualité managériale et son dévouement constant pour le développement du sport au Mali. Les mêmes remerciements ont été adressés aux ambassades du Venezuela, de Cuba et de l’Algérie pour la qualité de la coopération bilatérale entre le Mali et leur pays, à travers l’octroi au département des bourses d’études dans le domaine de sports depuis trois ans. Défilées des associations sportives (sauf la Fédération malienne de football), exhibitions des pratiquants d’arts martiaux, de l’Union nationale des supporters des Aigles du Mali, ont été entre autres temps forts de la cérémonie d’ouverture. Elle a pris fin par les visites des stands des différentes associations sportives par les autorités du jour. Le salon prend fin ce 25 novembre.

Le budget organisationnel du Sasma 2017, s’élève à 54.000.000 FCFA. Environ 300 participants sont attendus pour les trois jours de salon et une quarantaine d’exposants des fédérations nationales sportives, les équipementiers nationaux et internationaux (Watib, Airness), des innovateurs, des centres, clubs et écoles de football.

Hadama B. Fofana

Le Républicain du 24 Novembre 2017