Partager

Artistes, à vos talents !


L’édition 2008 de l’importante manifestation, qui s’inscrit dans une dynamique de la continuité et du changement fondée sur l’ouverture à toutes les sensibilités, met cette année aux prises plusieurs concurrents dans une compétition autour de trois principaux prix dont les lauréats seront invités à l’exposition de Kayes dans le cadre de la biennale artistique et culturelle prévue en décembre prochain.

C’est le ministre de la jeunesse et des sports M, Hamane Niang, représentant le Premier ministre qui a présidé le vendredi dernier lancement officiel des festivités marquant la 4ème édition du marché national des arts plastiques.

C’était dans l’enceinte du Musée national en présence du ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, des responsables du département de la culture et des acteurs de la promotion des initiatives et expressions culturelles.

Cette importante manifestation biennale, qui se tient cette année du 19 au 28 juin, vise à dynamiser le secteur des arts plastiques, à valoriser les artistes plasticiens, soutenir un marché d’art contemporain, renforcer les capacités des artistes et à lutter contre la pauvreté.

Bref, la finalité recherchée par l’initiative est de favoriser la contribution des artistes à l’expression culturelle créatrice, à l’enrichissement du patrimoine artistique, au renforcement des industries créatives, voire au renforcement de leur rôle dans la constitution de l’économie nationale et surtout de contribuer à la lutte contre la pauvreté.

Cette 4ème édition du marché national des arts plastiques s’inscrit, à en croire les organisateurs de la manifestation, dans la dynamique de la continuité et du changement fondée sur son ouverture à toutes les sensibilités, et dans le choix des sites répondant à certaines normes pour recevoir les ouvres et la qualité de l’atelier qui portera sur la peinture, la sculpture, le portrait et la caricature.

Pour les responsables de la Direction nationale de l’action culturelle, organisatrice de l’événement, trois raisons fondamentales .soutiennent ce choix. Il s’agit notamment de la démocratisation du secteur qui consiste à amener les ouvres d’art vers la population, de la valorisation des ouvres d’art, et de la médiatisation.

A en croire le ministre de la jeunesse et de sports, M. Hamane Niang, représentant le chef du gouvernement, il s’agit véritablement d’une opportunité d’affaires pour les artistes, mais également pour le public appelé à découvrir le savoir-faire artistique malien.

Il rappellera que la tenue de la présente manifestation répond à une des orientations de la Lettre de cadrage du chef de l’Etat « de donner à notre patrimoine culturel un souffle nouveau afin d’impulser une politique conséquente d’essor des industries culturelles dans un environnement plus propice qui permet aux femmes et aux hommes de culture de vivre de leur métier et de participer au développement de leur pays ».

La présente édition du marché national des arts plastiques se tient à un moment où le secteur est confronté à d’énormes défis qui affectent sérieusement son développement harmonieux.

Il s’agit, entre autres, du manque d’espaces appropriés qui entrave son élan de créativité, de l’accès difficile au circuit international du marché de l’art, de la mévente des ouvres et la faible perception du public en général et des services de l’Etat en ce qui concerne leur esthétique culturelle et marchande, etc.

Cependant, promet le ministre Niang, la nécessité de relever ces défis sera proportionnelle à l’engagement du gouvernement dans le souci de traduire dans la réalité la volonté du chef de l’Etat de faire de la culture l’un des moteurs du développement. Carrefour des échanges et du savoir-faire.

A cette 4ème édition de l’important événement, plus de 37 artistes y prennent part et exposeront plus de 91 ouvres respectivement au Musée national, au Palais Amadou Hampathé Bâ, à la Galerie de l’Institut national des arts et au Musée de Bamako.

L’innovation majeure de la présente édition est l’institution du système de parrainage de la manifestation dans le souci de lui donner une meilleure visibilité. C’est ainsi qu’à cette occasion des visites guidées seront organisées à l’intention des Institutions de la République, des départements ministériels, des représentations diplomatiques de notre pays et des opérateurs économiques.

« Le but de cet exercice consistera non seulement à faire visiter les ouvres par les plus hautes autorités du pays, mais aussi à inciter à en payer, une autre façon d’aider à la lutte contre la pauvreté au moyen de l’art » nous a expliqué, dans les coulisses de l’exposition, le Directeur national de l’action culturelle, M. Kora Dembélé, La 4ème édition du marché national des arts plastiques engage la compétition autour plusieurs prix.

En plus des prix d’encouragement et de celui décerné pour la meilleure révélation, tous d’une valeur de 100.000 francs CFA, trois principaux prix mettront aux prises des artistes dont les savoir-faire seront appréciés par un jury de cinq membres. Il s’agit des 1er, 2ème et 3ème prix respectivement d’une valeur de 1 million, 750.000 et 500.000 francs CFA.

Les meilleures créations seront en effet retenues pour l’exposition de Kayes dans le cadre de la biennale artistique et culturelle prévue en décembre prochain. Comme pour dire que cette 4ème édition du marché des arts constitue un avant-goût de cette importante manifestation.

Rédacteur(s): Issa Fakaba SISSOKO

25 Juin 2008