Partager

Le ministre de l’Artisanat et du tourisme, N’Diaye Ba, a officiellement lancé hier, au Centre internationale de conférences de Bamako, la quatrième édition des Journées touristiques et culturelles de Kayes Médine, qui auront lieu du 14 au 17 février prochain. Les activités de ce rendez-vous 2008 se dérouleront, d’une part, à Kayes et dans la ville sénégalaise de Tambacounda, signe de son caractère intégrationniste.

Outre le ministre N’Diaye Ba, la cérémonie a enregistré la présence des ministres Mme Gakou Salimata Fofana (Logement, affaires foncières et urbanisme), Mme Maïga Sina Damba (Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille) et Hamane Niang (Jeunesse et sports).

La Directrice du festival, Mme Guegen Alice Dakouo, les professionnels du secteur ainsi que les membres de l’Association des ressortissants de la région de Kayes à Bamako ont été les témoins de cette cérémonie. La région de Kayes, longtemps marginalisée en matière du tourisme, sort de plus en plus de l’ornière avec ce festival devenu pour le département en charge du secteur un évènement de haute portée.

Ainsi, les plus autorités politiques et administratives des deux pays et des partenaires ont apporté leur soutien à son organisation. Selon le ministre de l’Artisanat et du tourisme, «le festival a rendu possible la diversification de l’offre touristique, favorisé la coopération sous-régionale et dynamisé le partenariat au niveau de la région de Kayes».

Fort de tous ces avantages, il est pris en compte dans la feuille de route des activités du département élaborée sur la base de la déclaration de politique générale.

La particularité de l’édition qui s’ouvre le jeudi 14 février est, le prolongement des activités à Tambacounda. Ainsi, les deux premières journées auront lieu à Kayes et Médine, avec à la clé, des expositions des produits de l’artisanat, des visites de sites comme le Ford de Médine où il y aura une soirée son et lumière dans l’enceinte, comme à l’époque du Roi Hawa Dembaya et sa cour, des animations folkloriques et artistiques avec des musiciens de renom. Ensuite, les festivaliers se rendront à Tambacounda pour une caravane touristique, procèderont à la visite du Ford de Bakel avant d’assister à une soirée de gala.

Les autorités de ce pays, de même que les professionnels du secteur dont le président de la Fédération nationale des offices de tourisme et des Syndicats d’initiatives du Sénégal, Alboury Ndiaye, ont adhéré à ce projet qui sera un moment fort du festival.

Au cours de ces journées seront examinées « les perspectives de travail concernant le fleuve Niger » à travers des conférences. Il faut rappeler que l’objectif du festival, qui a vu le jour en 2005, sur l’initiative de Mme Guegen Alice Dakouo, une ressortissante de San, installée au Sénégal, est de «promouvoir les échanges culturels entre les pays pour la paix entre les peuples, développer un tourisme durable par la promotion des richesses culturelles».

Mme Guegen qui espère, à travers ce festival, apporter sa contribution au rayonnement touristique de la première région, a souligné que le jeune festival a besoin du soutien de toute le monde, notamment des ressortissants de la première région. C’est pourquoi, elle les a invités à s’approprier cette manifestation devant permettre la valorisation du riche potentiel de la région.

Les ressortissants de Kayes à Bamako, à travers le vice-président de leur association, Cheickna Traoré dit Kolo national, ont exprimé leurs remerciements à la promotrice du festival avant d’assurer au département leur adhésion pour la cause. M. Traoré d’appeler les Kayesiens pour relever le défi de l’organisation et de la participation.

En tout cas, en quelques années d’existence, les responsables du département de l’Artisanat et du tourisme jugent positif l’impact du festival sur la région. Ainsi, au-delà des retombées socio-économiques, le festival a permis d’engager de grands projets comme la valorisation et la rénovation des sites touristiques, la réalisation des infrastructures d’accueil et d’hébergement et surtout l’élaboration de circuits touristiques inter-Etats.

Youssouf CAMARA

08 Février 2008.