Partager


Tel est l’objectif assigné par l’association culturelle “BLOMBA” qui organise chaque année une édition. Prévue pour février dernier, la 4e édition du Festival International de percussion (Festip) aura finalement lieu du 24 au 27 mai prochain à Bamako. C’est ce qui ressort de la réunion du comité préparatoire de cette manifestation culturelle, tenue hier dimanche.

Au cours de cette réunion, le coordinateur principal, Cheick Salah Sacko, a tenu à informer l’assistance de tous les contours et de toutes les démarches effectuées. il ressort que 10 troupes folkloriques participeront à cette 4e édition. Parmi elles, une troupe dite “Maya Maya” viendra de Ségou.

Pour le Directeur N’Tji Diakité, l’organisation de cette édition culturelle entre dans le cadre du rapprochement des peuples d’Afrique et du monde pour magnifier la culture africaine. M. Diakité déplore, toutefois, le fait que les troupes des autres pays ne soient pas présentes pour cette 4e édition : “Vous savez, l’homme propose, Dieu dispose. Nous avons voulu inviter plusieurs pays Africain et Mondial. Malheureusement on manque de moyens financiers. On se contente de ce qu’on a”, a-t-il déclaré.

Rappelons que la 3e édition avait enregistré la présence du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Togo, du Sénégal, de la Guinée, du Congo Brazzaville, du Niger et était dédiée à Feu Mamadou Badian Kouyaté, ancien agent de chemin de fer, qui a consacré toute sa vie aux activités culturelles au Mali. Il fut le premier initiateur de la troupe folklorique nationale du Mali et également le premier directeur artistique du Mali. Cette 4e édition se tiendra grâce à l’appui financier du Ministère de la culture et de la Banque centrale du Sahel. Le parrain n’est d’autre que le professeur Moussa Mara, qui a accepté d’accompagner cette édition.

Comme on le voit, l’organisation du Festip permettra de rehausser davantage la culture malienne. Il permet aussi de rappeler à notre mémoire les grands artistes maliens qui nous ont quittés comme Mogantafé Sacko, Siramory Diabaté, Penda Danté, Koni Koumaré…

Sadou BOCOUM

21 mai 2007.