Partager

Faire l’état des postes vacants et sur la relève des postes de direction en 2009

Après la réunion du mois d’avril 2008, l’Ecole de Maintien de la Paix «Alioune Blondin Bèye» a tenu, hier jeudi 16 octobre, la deuxième et dernière session ordinaire de l’année de son Conseil d’administration, dans les locaux de l’Ecole. Elle a été présidée par le ministre de la Défense et des anciens combattants, Natié Pléa, en présence du Directeur de l’Ecole, le général Souleymane Sidibé. Ont pris part également à cette session les représentants de pays membres du Conseil et de la CEDEAO.

A l’ouverture des travaux, une minute de silence a été observée à la mémoire du Major Luc-André Racine, qui occupait jusqu’au 8 septembre dernier, les fonctions de Directeur de l’Instruction.

Au cours de la présente session, le Conseil s’est penché sur l’état des postes vacants, sur la relève en 2009 des postes de direction et la planification des stages pour la période 2009 et les questions administratives et financières.

Enfin, le point de l’ordre du jour consacré aux questions diverses a offert l’occasion aux participants de faire des communications ou de susciter des échanges sur des sujets d’intérêt.

Le ministre de la Défense, Natié Pléa, a, dans son discours d’ouverture, souligné que «l’EMP poursuit son programme d’instruction approuvé par le Conseil d’administration en même temps qu’elle explore d’autres pistes de formation, en nouant, au besoin, de nouveaux partenariats. Elle complète progressivement son potentiel en ressources humaines et crée des meilleures conditions de travail, grâce aux financements nouveaux consentis par les partenaires de l’Ecole».

Le ministre a aussi signalé que l’école, en dehors de ses propres activités, abrite celles d’autres institutions engagées, comme elle, dans le domaine de la paix et de la sécurité en général. Elle renforce, ainsi, sa politique de rayonnement en créant le cadre pour un cercle d’acteurs toujours plus élargi.

Pour terminer, Natié Pléa a saisi l’occasion pour exprimer ses remerciements et sa gratitude à ceux qui ont contribué aux travaux antérieurs, en particulier aux représentants des missions diplomatiques.

«La présente session me donne l’occasion de saluer les distingués délégués et les représentants des missions diplomatiques avec qui nous avons créé ensemble l’Ecole et qui est devenue aujourd’hui, grâce à nos efforts conjugués, un centre d’excellence sur le continent africain», a-t-il laissé entendre.


Bandiougou DIABATE

17 Octobre 2008