Partager

Cette finale s’est déroulée en présence du Chef de l’Etat, son Excellence Amadou Toumani Touré, dont la présence a donné un éclat particulier à la fête et surtout a rehaussé le niveau du match lui-même.

Ces deux équipes se connaissent parfaitement bien, pour avoir disputé plusieurs rencontres au niveau du championnat comme dans d’autres compétitions. On notait lors de cette finale quelques absences de part et d’autre.

Du côté du Stade, on notait l’absence de Sadio Baba, capitaine emblématique de cette équipe, qui a été mis a l’écart pour des raisons de prime de match, et du côté de l’ASB , Bouakar S Koné dit Tori, qui va entamer une expérience professionnelle à l’extérieur.

Le coup d’envoi fut donné à 16h45 par l’arbitre central Koman Coulibaly. Les deux équipes évoluant avec le même système de jeu (4-4-2) vont procéder à une période d’observation tactique avant d’apporter un certains réglages.

Le Stade malien, grâce à Lacina Diallo, ouvrira le score à la 34e min de jeu. Mais la joie stadiste fut de courte durée, puisqu’il se fera rattraper au score, avec l’égalisation de l’Association sportive de Bamako, grâce à Ousmane Bagayoko à la 36e min.

Les deux équipes iront aux vestiaires sur la parité. Du retour pour la seconde période, après que les deux équipes aient procédé à la relecture du jeu, le Stade malien inscrira son second but par Amadou Diallo dit Docteur à la 62e min. L’ASB mettra tout en oeuvre mais ne parviendra pas à égaliser.

Il faut dire que la rentrée de Dramane Traoré a été d’un appui capital pour le Stade malien, puisqu’il a fait basculer le match au profit du Stade. Il faut rappeler que l’ASB jouait sa 2e finale consécutive de Coupe du Mali, après celle remportée l’année dernière face au Djoliba à Sikasso.

Le Stade malien, qui en est à son 17e sacre, fera tout pour remporter le championnat, afin de se faire un doublé cette année. Il est important de signaler que Dramane Danté (45 ans), arbitre assistant, tire sa révérence après cette finale de Coupe du Mali.

Il s’agit d’un homme que le football malien n’oubliera jamais pour avoir honoré le Mali sur la scène internationale. La finale dans son ensemble a tenu toutes ses promesses car on a vu deux équipes combattantes et rigoureuses.

Le chef de l’Etat a remis la somme des 1,5 million de F cfa au Stade Malien et la somme d’un million à l’Association sportive de Bamako (ASB).

Cette générosité du chef de l’Etat est à saluer, car elle permet aux équipes de faire face à certains problèmes, quand on sait que beaucoup de clubs maliens manquent de financement et de sponsors.

Soumaïla T Traoré

1er août 2006.