Partager

Le Général Boubacar Baba Diarra, président du Djoliba Ac, a été élu président de la Fédération malienne de football, par 29 voix contre 25 pour Hammadoun Kolado Cissé, président sortant, lors du tour de l’élection du bureau fédéral qui s’est déroulée le mardi 8 octobre 2013 à Mopti.
La 42e Assemblée Générale ordinaire élective de Mopti, 7 et 8 octobre 2013 a été l’ultime occasion pour la mise en place d’une nouvelle équipe à la tête de la Fédération malienne de football. Le chemin a été long, suite au feuilleton des commissions électorales qui avaient invalidé deux listes de candidature.

Après l’ouverture des assises au gouvernorat de la région, au cours de laquelle les différents intervenants ont beaucoup insisté sur l’apaisement, les travaux ont commencé proprement le mardi avec le contrôle des mandats des 55 délégués, et continué avec la présentation du bilan sportif et financier, le rapport de mandat de l’équipe sortante et la démission de celle-ci. Après ce travail préalable, la commission électorale a été mise en place.

Il aura fallu sept heures d’horloge (9H-16H), pour connaitre le nom du nouveau président de la Fémafoot.
Au premier tour de scrutin, Hammadoun Kolado Cissé est en tête avec 22 voix, suivi de Boubacar Baba Diarra (19 voix), Boukary Sidibé «Kolon» (14 voix). Un bulletin en faveur de Baba Diarra a été annulé pour problème de signature.
Le second tour a opposé logiquement MM Cissé et Diarra.
A l’issue, c’est Boubacar Baba Diarra qui arrivera en tête avec 29 voix contre 25 pour Hammadoun Kolado Cissé. Il y aura une abstention.
Boubacar M’baba Diarra dont la liste avait été rejetée par deux fois est devenu donc le nouveau président de la Fémafoot pour un mandat de 4 ans, grâce au report des voix de Boukary Sidibé.
Rappelons qu’un collectif de clubs pétitionnaires avait été mis en place pour mener ce travail.

La CAF et la FIFA ont été représentées par Anjorin Moucharouf qui a assisté aux travaux de cette 42e assemblée très mouvementée.
A noter que le bilan financier a été renvoyé devant une commission d’audit.
Plusieurs personnalités étaient présentes, dont Boubacar Traoré, conseiller technique au ministère de la jeunesse et des sports, Oumarou Tamboura du Comité National Olympique et sportif du Mali.

– —-

ILS ONT DIT…/Boubacar Baba Diarra, président de la fédération malienne de football : «Nous allons mettre un Comité Exécutif consensuel»

«D’abord je salue tous les acteurs du football malien. Parce que la victoire d’aujourd’hui n’est pas pour moi seul, c’est une victoire de tous les acteurs et du monde sportif malien qui m’ont choisi comme président. Je prie Dieu pour que ça se passe bien pour nous. Le chantier est vaste, donc je veux travailler avec tout le monde. Je pense que si nous avons une ambition, c’est de remporter la Coupe d’Afrique. Mais aussi de participer à une Coupe du monde. Pour ce faire, nous devons travailler beaucoup. Le Mali est une grande nation de football, on a de bons joueurs, le gouvernement injecte l’argent dans le football, et on a les stades. Qu’est-ce qui nous empêche d’aller de l’avant ? A mon avis c’était une question d’organisation.
Je suis très fier d’occuper ce poste, compte-tenu de l’importance du football au Mali.

Sans tarder, je vais organiser une conférence de presse, au cours de laquelle je vais développer tous mes projets que je compte mettre en œuvre durant mon mandat.
Les priorités, c’est la relecture des textes afin de doter la fédération de textes clairs et lisibles. Il faut que le terrain du sport soit un lieu de convivialité. Que les gens puissent se parler. Nous allons mettre un bureau consensuel en place d’ici demain.

Anjorin Moucharouf, répresentant de la FIFA et de la CAF : « Ce n’est pas le temps de régler des comptes »

«Je pense que vous venez de franchir un grand pas. Je vous le dis parce que depuis bientôt 4 ans, j’ai parcouru plusieurs pays africain pour assister aux élections. Ce que j’ai vu au Mali, c’est un succès. Car il y a du sérieux, je tiens à féliciter les membres de la famille du football. J’ai été douze ans président de la Fédération Béninoise de football. Je pense, c’est le plus dur qui commence pour le nouveau bureau élu.

M le président, vous devez rassembler tout le monde sportif. Actuellement les yeux sont tournés vers vous. Mais je sais que vous n’êtes pas général de police parce que vous le voulez, mais votre fonction d’homme d’Etat au service du peuple malien va vous renforcer dans votre travail. C’est les conseils de sage que je vous donne ici : Ce n’est pas le temps de régler des comptes ou de fouiller dans le trou des chas, les 4 ans passent très vite. La tâche est large mais vous devez faire en sorte que le Mali soit toujours présent dans les phases finales de la CAN et de la Coupe du monde. A l’endroit des journalistes, je veux que vous accompagnez Boubacar Baba Diarra dans la réussite de sa mission. Les actions positives que le Général va poser n’est pas pour lui, mais pour le Mali. Le Mali est un élément important du football Africain. Pour finir, je pense que la volonté des délégués du football malien s’est exprimée et je souhaite bon vent au football malien ».

Salaha Baby, porte-parole du collectif du 11 juillet

« Pour moi c’est une victoire des trois candidats. J’ai toujours souhaité que cette assemblée générale se tienne dans l’entente et la cohésion. Je ne voulais pas que ça se passe dans la rivalité extrême. Le bureau sortant a fait une bonne organisation de ces élections. Je peux dire que Kolon et Kola ont tous gagné, et vous les journalistes aussi. Nous ne cherchons que la bonne marche du football national. Le football malien qui gagne. Nous allons nous donner la main pour travailler. Ce qu’on a prévu dans notre programme, nous allons travailler dans ce cadre, et ce qui peut être ajouté. Je pense que je suis là pour la bonne cause du football. Je sais que le nouveau président est une personne qui écoute les gens, et il partage le point de vue des gens. Mais je veux que tout se passe comme prévu.

A mon avis la liste a été déposée, et les méritants seront pris. A titre d’exemple, côté organisationnel, Magassouba est très fort. Mêmes les gens qui sont sur les deux autres listes, s’ils méritent d’être dans le nouveau bureau, nous allons les retenir. Il faut comprendre que je n’ai pas fait tout cela pour être là, mais pour mettre aussi les gens qui peuvent faire avancer le football malien.

Par Yacouba TANGARA

Le Prétoire du 10 Octobre 2013