Partager

sari1.jpgMercredi, à Ouagadougou, une conférence de presse animée par Sari Suomalainen chef de la Délégation de l’Union européenne dans la capitale burkinabé, a eu lieu dans la salle de conférence du Liptako Gourma.

Annonce a été faite durant ce point de presse par Suomalainen, que la Commission européenne et le secrétariat du groupe des États Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP) avaient élaboré conjointement un nouveau programme d’appui à l’audiovisuel d’un montant total de 4,2 milliards de Fcfa.

Ainsi, selon la chef de la Délégation de l’Union européenne à Ouagadougou, ce programme tout en étant géré par le secrétariat ACP, sera financé par le 9è Fonds européen de développement (FED).

Pour Mme Suomalainen, le soutien au cinéma occupe une place importante dans la coopération culturelle entre l’UE et le groupe des États ACP.

Ce soutien, selon elle, s’inscrit dans le plan d’action de Dakar de 2003 sur la promotion des cultures et des industries culturelles ACP.

Le nouveau programme comprend trois volets d’aides allouées sous forme de subventions.

Le premier volet d’un montant de près de 2,5 milliards de Fcfa, couvre l’aide à la production de films.

Le second volet, d’un montant de 1,1 milliard de Fcfa, est consacré à l’aide à la distribution, l’exploitation et la promotion des films dans les pays ACP et à la mise en réseau des professionnels.

Quant au dernier volet d’un montant de 656 millions de Fcfa, lui est dédié à la formation des professionnels du secteur de l’audiovisuel dispose.

Grâce à ce programme, le développement et la structuration des industries audiovisuelles des pays ACP, afin de créer et diffuser leurs images et faciliter la promotion de la diversité culturelle, seront possibles.

Importance que l’UE accorde au cinéma des pays ACP, vecteur des valeurs de démocratie et outil de développement a été soulignée par Sari Suomalainen.

C’est ainsi que dans cette optique, un prix spécial UE sera décerné au Fespaco au long métrage en compétition officielle qui aura incarné les valeurs de démocratie, de bonne gouvernance, de droits de l’homme et de liberté.

Annonce a été faite également par Mme Suomalainen, que dans le cadre du programme indicatif régional, un Fonds pour la promotion de la coopération et les échanges culturels en Afrique de l’ouest d’un montant de 4 milliards de Fcfa, sera installé dans les prochains mois, par la commission de l’UEMOA.

Pour le délégué général du FESPACO, Baba Hama, ce programme va aider au développement des synergies, des complémentarités et des partenariats entre les acteurs culturels de la région, ainsi qu’à l’accroissement de la circulation et la valorisation des oeuvres au sein de l’espace UEMOA.

Remerciements des cinéastes du continent à l’UE pour la constance dans son appui au cinéma africain, ont été réitérés par Baba Hama.

02 mars 2007.