Partager

Lundi, sous la présidence de Djibril Tangara, ministre du Développement social, de la Solidarité et des Personnes âgées, s’est tenue la 41è session ordinaire du conseil d’administration de la Caisse des retraites du Mali (CRM), dans les nouveaux locaux de l’institution.

Etait présente, Mme Oumou Marie Dicko, directrice générale de la CRM.

Ordre du jour : Faire le point de l’exercice écoulé, examen de l’exécution du budget 2005 ainsi que du rapport d’activités de l’institution pour la même période.

Depuis quelques années, les pouvoirs publics accordent une attention particulière à la CRM, qui s’est traduite par la construction d’un nouvel édifice abritant l’institution, qui du coup a nettement amélioré les conditions de travail des agents de la caisse ainsi que les services offerts aux usagers.

Dans son discours, Mme Dicko, a affirmé que la présente rencontre se tenait dans un climat de sérénité : « La CRM de 2003 n’est pas celle de 2006. La présente rencontre se tient dans un climat de sérénité avec le retour de l’UNTM parmi nous, mais également dans une dynamique de reformes, notamment la mensualisation des pensions qui est aujourd’hui effective sur tout le territoire national. Aussi depuis 1961, la CRM souffrait d’un manque de statuts pour les travailleurs. Des efforts ont été faits à ce niveau. Le but de ces différentes reformes est de faciliter l’accès des usagers aux services de la caisse », a-t-elle expliqué.

Lors de cette 41è session, le bilan a été jugé positif par les administrateurs, car l’ensemble des points inscrits dans les programmes ont été exécutés.

A l’actif de la CRM durant la période concernée, nous pouvons noter, que cette dernière a formé une centaine d’agents à accroître leurs compétences dans les domaines administratifs, techniques et financiers ; recrutés et reclassés 26 nouveaux agents et désormais, le personnel de la CRM se chiffre à 247 agents répartis entre la direction générale et ses démembrements dans les régions.

Ce bilan positif n’a pu être atteint qu’au prix d’importants sacrifices, car la CRM a du faire face à de nombreuses difficultés d’ordre administratif.

En effet, de sa création à nos jours, la CRM fonctionne avec des textes désuets qui ne répondent plus aux exigences du moment. Il fallait changer cette situation, d’où l’ambitieuse dynamique de reformes qui contribuera sans nul doute à la bonne marche de la CRM, a expliqué la directrice.

Le ministre Tangara, a salué le retour de l’UNTM au sein des structures de la caisse.

A la fin de la session, recommandation a été émise par le conseil de faire, une étude qui mettra en relief l’impact réel du transfert des travailleurs contractuels du secteur public et para public à la CRM tout en identifiant les problèmes institutionnels qui se posent.

Egalement, lors de cette 41è session ordinaire du conseil d’administration, l’équipe dirigeante de la CRM a été remaniée à 50%.

04 octobre 2006.