Partager

Quatre civils touaregs ont été retrouvés mardi morts, tués par balles dans la région de Gao (nord du Mali), a appris l’AFP de sources concordantes selon lesquelles l’armée ratisse la zone à la recherche des meurtriers. L’armée patrouille actuellement dans la zone « à la recherche des meurtriers« , a-t-elle précisé. Une « cellule de crise » a été créée par le gouvernorat de Gao, « les bandits (…) sont activement recherchés pour répondre de leurs actes devant la justice« , a déclaré cette source municipale sous couvert d’anonymat. Elle n’a pas souhaité commenter l’origine ethnique des personnes ciblées: « Pour nous, ce sont des Maliens qui ont été tués. Les coupables seront recherchés et punis ». »Il y a près de vingt véhicules de l’armée malienne avec des hommes qui participent aux recherches sur le terrain, à la recherche des meurtriers« , a indiqué un proche d’un chef de tribu de la région.