Partager

La 3ème édition du Festival Vivre Ensemble se tiendra du 08 au 12 février 2019 à Tombouctou sous le thème «Paix et Réconciliation». À cette édition, Tabital Pulaaku et Gina Dogon seront les invités d’honneur.

L’information a été donnée au cours de la cérémonie de pré-lancement organisée vendredi 11 janvier 2019 au Grand Hôtel de Bamako. C’était en présence du maire de la commune urbaine de Tombouctou, Aboubacrine A. Cissé ; du président de l’autorité intérimaire de Tombouctou, Boubcar Ould Hamadi, du parrain du festival, Elhadj Baba Haïdara dit Sandi ; du gouverneur de la région de Tombouctou, Ag Hamadou Koyna ; du secrétaire général du ministère de l’artisanat et du Tourisme, Hamane Demba Cissé, et de plusieurs autres personnalités originaires de la région de Tombouctou.

L’objectif de ce festival est de gagner le pari du vivre ensemble à travers des activités culturelles, sportives et humaines. L’édition 2019 sera marquée par plusieurs activités.

Il s’agit entre autres des visites sur les sites touristiques et conférences-débats, de la foire-exposition, de la remise de vivres aux plus démunis, de consultations gratuites ; dons de médicaments, remise de kits de réinsertion socio-économique aux jeunes.

Le maire de la commune urbaine de Tombouctou, Aboubacrine A. Cissé, a remercié la jeunesse de Tombouctou pour cette initiative. Selon lui, le vivre ensemble est un véritable moteur de la relance économique. Il a rassuré les organisateurs du festival de l’accompagnement du conseil communal de Tombouctou.

Pour Boubacar Ould Hamadi, président de l’autorité intérimaire de Tombouctou, le festival VIVRE ENSEMBLE cadre avec la politique définie par les plus autorités du Mali en matière de cohésion sociale.

Aux dires du directeur du festival, Sahala Maïga, le vivre ensemble a toujours fait partie de l’histoire de Tombouctou. Il s’agit, dira-t-il, de faire revivre ce vivre ensemble à travers l’organisation de ce festival.

Le secrétaire général du ministère de l’Artisanat et du Tourisme, Hamane Demba Cissé, a rassuré les organisateurs de la disponibilité de son département à accompagner la promotion du festival en particulier et le retour de la paix en général.

Abdrahamane Diamouténé

Le Débat du 14 Janvier 2019