Partager

Bamako vibrera au rythme de la culture, Malienne, Marocaine, et Française, du 15 au 20 janvier 2019. Cette information a été donnée au cours d’une conférence de presse animée par Yamoussa Fané, conseiller technique du ministère de la culture, Ali Daou, chargé de programme culture de l’UNESCO-Bamako, Eliane Luthi, chargée de communication de l’UNICEF ainsi que des artistes. Une annonce faite le mardi 15 janvier 2019 dans la salle de réunion du Ministère de la culture.

Initié pour la première fois à Bamako, le festival Equation Nomade, est un espace de rencontre, d’échange et de partage de culture entre les jeunes de toutes les régions du Mali. Il sera aussi une occasion pour les jeunes, âgés de 12 à 17 ans, de discuter entre eux des enjeux de leur localité et de proposer des pistes de solution.

Le thème de cette troisième édition est « l’entreprenariat culturel et la création contemporaine : défis majeurs pour la jeunesse ».

Dans son intervention, Yamoussa Fané, conseiller technique du Ministère de la culture, a affirmé que le Mali peut se réjouir de cette organisation qui permettra d’avoir un regard positif de la communauté internationale sur le Mali. A ses dires, la crise de 2012 a beaucoup joué sur la culture malienne. Et l’on sait que dans la recherche de solution afin de coudre le tissu social, la culture a un rôle important à jouer.

Pour sa part Ali Daou se dit confiant de la réussite, de l’avenir de ce festival et de l’instauration de la paix et de la cohésion sociale entre les maliens à travers ce festival dédié à la jeunesse. “ Il paraît primordial de créer d’abord les conditions d’un environnement favorable permettant aux enfants de développer leurs compétences, d’exercer leurs droits et de participer de manière active et responsable en tant que citoyens à la prise de décision concernant les politiques sociales, économiques, éducatives et culturelles du pays’ dixit Ali Daou.

A propos du Festival Equation Nomade

Les artistes venus de la France mettront aux services des jeunes et à l’assistance, leur savoir-faire et leur savoir- être culturel. Cette 3ème édition proposera, de la musique, de la danse, du théâtre, de la calligraphie arabe, de la peinture, de la vidéographie et la photographie. La cité des enfants, l’Institut Français et le conservatoire Balla Fasséké Kouyaté sont les lieux qui abriteront les évènements de cette 3ème édition. Au-delà des festivités, les jeunes qui participeront seront suivis et accompagnés afin de favoriser leur insertion sociale.

Cet espace de promotion de l’expression des jeunes permettra d’instaurer la paix dans les cœurs et dans les esprits des jeunes maliens. Une nouvelle génération de maliens engagés pour la cohésion sociale ne peut être instauré que depuis à bas âge.

Aïssata Keïta

Bamako, le 16 Janvier 2019

©AFRIBONE