Partager

Vendredi à l’hôtel de l’Amitié, la cérémonie de clôture des 3è Rencontres internationales des régions francophones a eu lieu sous la présidence du secrétaire général de l’Association internationale des régions francophones (AIRF), Abdelkébir Berkia.

Etaient également présents, le président du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT) Oumarou Ag Mohamed Ibrahim, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation du Burkina Faso Soungalo Ouattara, le président de l’AIRF Thierry Cornillet, le vice-président de la région Rhône-Alpes délégué à la Coopération décentralisée et à la Solidarité internationale Jean-Philippe Bayon.

Espace d’échanges, la rencontre de Bamako a été bénéfique pour les régions francophones qui ont pu faire connaissance, et surtout échanger des expériences en matière de coopération décentralisée.

Mr Oumarou a salué la tenue des ces 3è Rencontres internationales des régions francophones dans notre capitale.

Pour Mr Oumarou Ag Mohamed Ibrahim, plusieurs régions ont signé entre elles des accords en matière de coopération décentralisée. D’autres se sont concertées en vue de faire la même chose dans les jours à venir, a-t-il indiqué.

Ce rendez-vous a permis d’insuffler un nouveau dynamisme à notre décentralisation dont le processus a été amorcé depuis 1992, a estimé Mr Oumarou.
La rencontre de Bamako a été marquée par quatre tables rondes.

La première avait trait aux atouts du développement local, la deuxième aux conditions du développement local, la troisième au développement agricole et la quatrième table ronde à la microfinance.

Les travaux ont été sanctionnés par des recommandations telles, la mise en place des infrastructures comme les routes, réseaux Internet ; des labels et normes afin de dynamiser le commerce équitable ; cerner les besoins de la nouvelle économie en matière de financement et de micro crédit ; que la Francophonie, représentée par les régions, prenne la mesure des possibilités qu’elle offre pour le développement économique des populations qu’elle rassemble ; l’installation dans un bref délai d’une agence de développement des régions francophones afin de financer les projets destinés à appuyer les collectivités décentralisées.

14 février 2007.