Partager


La Banque de développement du Mali (BDM), a tenu samedi son conseil d’administration. Au sortir de cette session, les administrateurs sont satisfaits des comptes de l’année écoulée qui affiche un résultat net d’exploitation bénéficiaire de 4,245 milliards de F CFA.

C’est sur une note d’optimisme que les administrateurs de la Banque de développement du Mali (BDM SA) ont bouclé le samedi 28 juin les travaux de la 36e session du conseil d’administration de cette institution financière. Au cours des travaux qui se sont déroulés au siège de l’agence principale de la BDM, les administrateurs ont examiné la situation financière de l’établissement arrêtée au 31 décembre 2007.

Les comptes arrêtés par le conseil d’administration font ressortir un résultat net d’exploitation bénéficiaire de 4,245 milliards de nos francs. Aussi, les administrateurs ont-ils adressé leurs félicitations à la direction générale et au personnel de la banque.

Pour le premier responsable de la banque, Abdoulaye Daffé, « la BDM continuera à susciter des espoirs en couvrant au moindre coût possible les besoins bancaires des citoyens ». A ses dires, la banque devra demeurer la force tranquille qui ne saurait être perturbée ni par les retournements de conjoncture ni par les soubresauts du marché bancaire sous-régional.

Il a invité à la consolidation des acquis et au développement durable de la banque afin qu’elle serve davantage les populations.

Au cours de l’année 2007 le niveau des ressources de la BDM SA s’est établi à 281 milliards pour un objectif programmé de 265 milliards de F CFA soit un taux de réalisation de 106 %. Les emplois ont atteint 162 milliards de F CFA pour un objectif assigné de 170 milliards de F CFA. Le résultat d’exploitation a été de 4,245 milliards de F CFA pour un objectif budgétaire de 5,1 milliards de F CFA soit un taux de 84 % .

Au plan logistique, la politique d’extension du réseau s’est poursuivie avec l’implantation de 6 agences (Touba, Banamba, Nara, Diéma, Bazzaville et Madrid) qui sont toutes opérationnelles. Le parc distributeurs a aussi été renforcé à Bamako et dans les chefs-lieux des régions.

Il faut ajouter que la BDA SA occupe le 4e rang dans le classement des banques de l’Union monétaire Ouest africaine (Uémoa).

Denis Koné

01 Juillet 2008