Partager

Le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Gabriel Touré a tenu sa 34ème session ordinaire du Conseil d’Administration de l’établissement le mardi 6 mars dernier, sous la conduite de son PCA, Modibo Diallo. Le Conseil d’Administration a examiné les résultats atteints au cours de l’année 2011 et planché sur les difficultés et les défis à relever en même temps que sur la programmation pour 2012.

Selon le Directeur General du CHU Gabriel Touré, le Dr. Abdoulaye Néné Coulibaly, l’hôpital, d’une capacité de 447 lits emploie 617 agents. Au cours de l’année écoulée, il a mené de nombreuses activités, comme en témoignent les réalisations techniques et leurs incidences budgétaires soumises à l’analyse des Administrateurs.

Au plan des activités médicales, sur une prévision de 134 444 consultations, 141 699 malades ont été accueillis et soignés, soit un taux de réalisation de 105%. Tous les services de l’hôpital, performance notable, ont réalisé au moins 90% de leurs prévisions. 21 403 patients ont été hospitalisés sur une prévision de 18 050, soit une réalisation de 119%. La durée moyenne de leur séjour a été de 6 jours, avec un maximum de 12 jours dans les Services de Neurologie et de Traumatologie, compte tenu de la nature de ces pathologies.

Le taux d’occupation global des lits a été de 76% en 2011, avec un pic de 122% en Pédiatrie où il n’est pas rare de voir des enfants dans les couloirs. Le Dr Coulibaly a d’ailleurs insisté sur l’une de ses priorités pour les exercices budgétaires à venir: l’extension de la capacité d’accueil de ce service. Il sollicitera aussi des Administrateurs un accompagnement du département de la Santé pour recapitaliser la pharmacie hospitalière et pour la construction d’un nouveau complexe Laboratoire – Pharmacie.

Autre fait notable, au CHU Gabriel Touré, la mortalité intra hospitalière a diminué, passant de 10 à 9% en 2011, avec une baisse très significative au niveau de la Réanimation, de 50 à 28 %, grâce à une meilleure organisation du service et à une meilleure prise en charge en amont des malades, avec les nouveaux équipements installés. L’objectif est maintenant de ramener la mortalité intra hospitalière du CHU à 8%, voire moins.

Le service social du CHU a reçu 830 patients indigents et démunis. Les gratuités ont représenté pour les consultations plus de 51 millions de francs, contre près de 126 millions pour les analyses et 43 millions pour le scanner. Au 31 Décembre 2011, au titre de l’AMO, 1 156 actes avaient été effectués pour une recette de 5 658 346 FCFA. Mais il y a un hic: «nous attendions 70 millions de FCFA de l’ANAM au titre de remboursement de la prise en charge des démunis, comme les autres structures hospitalières, mais ce financement n’est toujours pas arrivé», a déploré le Dr Coulibaly.

Au plan financier, le CHU avait une prévision budgétaire de plus de 5 milliards de FCFA, dont 70,89% pour le Budget National et 29,11% pour le Budget autonome. Mais, selon le Dr Abdoulaye Néné Coulibaly, la Pharmacie hospitalière souffre toujours de ses arriérés de paiement, qui sont aujourd’hui à un taux de remboursement de 52,75%. Aucun nouvel achat ne se fait à crédit. «Le paiement s’effectue presque au comptant pour toutes les factures, qui sont honorées au plus tard dans le mois qui suit la réception des produits», s’est félicité le Dr Abdoulaye Nénè Coulibaly.

Signalons pour terminer que, très prochainement, vu la situation qui sévit dans le Nord de notre pays, une souscription volontaire sera ouverte auprès des travailleurs de l’hôpital pour l’effort de guerre. Le DG du CHU Gabriel Touré a inauguré l’initiative par le versement d’une contribution de 100 000 FCFA. Au terme des travaux, les Administrateurs ont donné quitus à la Direction du CHU Gabriel Touré.

Ramata Diaouré

08 Mars 2012