Partager

La bataille du second tour des élections législatives en commune IV du District de Bamako est désormais engagée. La proclamation des résultats définitifs par la Cour Constitutionnelle annonce en effet ce deuxième tour dont les campagnes se préparent. L’enjeu des législatives est grand en commune IV. En témoigne la présence là de la liste RPM dirigée par son président Ibrahim Boubacar Kéïta opposée à celle de Moussa Mara, le candidat qui a le plus défrayé la chronique à l’occasion des élections législatives de 2007.

En effet, c’est par sa présence aux législatives dans cette commune que celui qu’on appelle couramment IBK est au deuxième tour cette année. On se rappelle qu’en 2002 IBK avait passé dès le premier tour.
Comment se fait-il que le président du parti du Tisserand et non moins président de l’Assemblée Nationale Ibrahim Boubacar Kéïta est au second tour face au jeune candidat Moussa Mara? C’est la question que l’on se pose un peu partout. Et la réponse ne semble pas aussi compliquée qu’on voudrait le faire croire.

Pour sauver le candidat IBK, a-t-on appris, certaines formations politiques auraient décidé de le soutenir au second tour. Est-ce vrai?

MOUSSA MARA, UN CANDIDAT DU PEUPLE

En 2002 lors du scrutin législatif IBK fut élu dès le premier tour avec un plus de 54% des suffrages. Cette année en revanche il s’est retrouvé en ballottage dans cette même circonscription avec la liste Moussa Mara. Cette situation peut s’expliquer d’une part par les actions humanitaires du candidat Mara envers les habitants de la commune et d’autre part les liens étroits que Moussa Mara a su tisser de façon ingénieuse avec les habitants de cette circonscription électorale.

En effet, Moussa Mara, selon les témoignages de nombreux habitants de la commune IV, avant même les élections, mène une cohabitation harmonieuse avec les uns et les autres. Pourtant, si l’on se réfère au plan politique, il serait difficile d’affirmer qu’il a plus d’aura politique que le président du RPM. Une explication des performances électorales de Moussa Mara est aussi que, depuis plusieurs années, ce jeune manifeste un intérêt particulier pour le développement de sa commune.

Et, au regard des réalisations concrètes qu’il a faites dans la commune, Moussa Mara s’est attiré beaucoup de sympathie et inspire de plus en plus confiance au sein de la commune. C’est pourquoi certains disent de lui qu’il est un candidat du peuple.
Ainsi, avec ses réalisations et surtout son attachement au développement de la commune, Moussa Mara a de grands atouts pour remporter ces élections au deuxième tour.

Mamoutou DIALLO (Stagiaire)

16 juillet 2007.