Partager

Dès l’annonce des résultats provisoires, le candidat Modibo Sidibé arrivé en quatrième position a félicité les deux candidats au second tour de l’élection Présidentielle, à savoir Ibrahim Boubacar Keita et Soumaïla Cissé. Hier lundi 5 août, à son siège de campagne le candidat des Fare, Modibo Sidibé a appelé ses militants à voter pour le candidat de l’Urd Soumaïla Cissé.

Modibo Sidibé a dit son souhait le plus ardent, ‘’que le processus engagé s’achève dans la paix et la sérénité’’. Cela comme réponse à la participation sans précédent de notre population au cours du premier tour. Il est impérieux, pour l’avenir de notre démocratie, que cet élan, cet appétit de démocratie, rencontre de la part des acteurs politiques une offre politique qui rompt avec les pratiques anciennes, a indiqué Modibo Sidibé.

Aujourd’hui s’ouvre une autre étape de l’élection. « Les FARE avec mon accord ont signé en mai dernier la plateforme de l’Alliance pour la République et la Démocratie (ARD) qui lie les partis membres pour le soutien au candidat du FDR le mieux placé pour le second tour. Aussi, nous tiendrons l’engagement pris conformément à l’idée que nous nous faisons de la vie politique et de son nécessaire renouveau ». Modibo Sidibé a déclaré apporter son soutien au candidat de l’URD, Soumaïla Cissé.

En le faisant, il compte sur les partis politiques engagés à ses côtés et sur « les centaines d’organisations, ainsi que sur les dizaines de milliers de militants, qui ont porté avec moi l’espoir d’un renouvellement en profondeur de nos méthodes de gouvernance, et d’une autre façon de faire de la politique », selon Modibo Sidibé.

Il place leur vote dans « la continuité de leur engagement en faveur du renforcement de la République laïque, sociale et démocratique qui seule pourra assurer demain la concorde et l’union de notre peuple ». Selon le président des Fare, Alou Kéita, ce parti qui a soutenu la candidature de Soumaïla Cissé a été créé pour « mettre définitivement fin à la pratique de la corruption électorale qui comme nous le savons est à l’origine de toutes les corruptions ».

Sur la base de ces valeurs et fidèles aux principes qui les animent, les FARE, qui dans le cadre de la présente élection présidentielle ont signé l’Alliance pour la République et la Démocratie, respecteront les engagements qu’elles ont librement pris, a déclaré Alou Kéita.

Ainsi en tant que Président des FARE, il a confirmé que, dans le cadre du second tour des élections présidentielles, « notre parti appelle naturellement ses militants à soutenir le candidat de l’Alliance pour la République et la Démocratie le mieux placé, à savoir Monsieur Soumaïla CISSE ».

B. Daou

06 Août 2013