Partager

Placé sous le signe de la concorde et de l’unité, c’est le samedi dernier que s’est ouvert le deuxième congrés ordinaire du Parti pour la Démocratie et le Renouveau (PDR-Dun Kafa Ton). A la cérémonie d’ouverture qui a enregistré la présence des représentants des partis politiques amis du PDR, la salle Djeli Baba Sissoko du Centre International de Conférence a refusé du monde à cause de la forte mobilisation des militants venus de l’intérieur et de l’extérieur du pays, plus ceux du District de Bamako. D’entrée de jeu, les enfants PDR de la section de Kati ont chanté l’hymne du parti qui a introduit le discours d’ouverture du président du PDR, M. Kalilou Samaké. Ainsi, après avoir souhaité la bienvenue à l’ensemble des militants et les responsables des partis politiques amis, le président du PDR a demandé d’observer une minute de silence en la mémoire des camarades du parti et membres de la direction nationale qui ont été rappelés à Dieu.

Il a ensuite souligné que ce 2ème Congrès Ordinaire de leur parti intervient dans un contexte très mouvementé à cause des élections présidentielles et législatives qui s’annoncent. Avant de dresser un bilan sommaire du parti. A en croire M. le président, le PDR-Dun Kafa Ton existe sur la scène politique depuis près d’une décennie et il compte aujourd’hui : 1 député à l’Assemblée Nationale, 98 conseillers communaux, 2 maires.

LE LANGAGE DE VERITE

Et est présent et bien structuré dans 30 sections à l’intérieur du pays. Selon lui, les structures du parti, sont solidement implantées partout où elles existent, parce que selon lui, leur credo c’est le langage de la vérité en tous lieux et en toutes circonstances. Pour lui, l’un des principes directeurs du parti est la constance, la sincérité, la loyauté.

Parlant des élections présidentielles prochaines, le président du PDR a souligné que la ligne du parti est connue, parce que relevant de sa spécificité et de ses traits de caractère. C’est ainsi qu’il a rappelé que déjà en 2002, bien avant l’annonce de la candidature de l’actuel président, le PDR-Dun Kafa Ton, a tenu un grand meeting au Palais des Congrès de l’époque pour exprimer son soutien sans faille au Président Amadou Toumani Touré.

LES RAISONS D’UN CHOIX

Pour lui, cette option ne souffrait d’aucune complaisance et d’aucune subjectivité, parce que le PDR a trouvé à l’époque que « l’homme incarne les vertus démocratiques, il est l’espoir de la jeunesse, et des démunis. Il est patriote, homme de dialogue, de paix, de liberté, de réconciliation et a soif de sortir le Mali de son état de sous développement ». C’est ainsi qu’il a précisé qu’aujourd’hui l’histoire leur a donné raison. Selon lui, le président a mis son génie, son intelligence et son patriotisme au service du Mali tout entier.

Avant de rappeler les réalisations du président qui sont entre autres: les infrastructures routières, la construction des écoles, la gratuité de la césarienne, du traitement contre le Sida, de l’aménagement des terres, la construction des logements sociaux.

Pour lui, ces oeuvres gigantesques doivent être achevées. Raison pour laquelle, le PDR dans sa constance n’a hésité une seule seconde pour être dans la locomotive ADP (Alliance pour la Démocratie et le Progrès) qui affirme son soutien politique et électoral au Président de la République et s’engage à le concrétiser de manière sincère et loyale avec objectif commun de réussir à faire élire le Président Amadou Toumani Touré dès le premier tour.

A cet effet, il a rassuré que leur engagement, leur détermination ne feront pas défaut. Pour ce faire, il a invité l’ensemble des militants à se mobiliser pour un vote utile en faveur de leur candidat, le président Amadou Toumani Touré. Il a par ailleurs souligné que ce deuxième congrès ordinaire est placé sous le signe de la concorde et de l’unité.

Pour lui, la tenue de chaque congrès leur donne l’opportunité de décider de la vie du parti. Et les travaux du congrès ont porté sur l’examen et l’approbation des statuts et règlement intérieur du parti, du projet de programme du parti, du rapport moral et financier, et l’élection des membres du nouveau Bureau politique national.

Après le discours d’ouverture du président du PDR, les représentants des partis politiques présents ont salué l’engagement du PDR sur la scène politique et réaffirmé leur soutien pour l’atteinte des objectifs du PDR. Et c’est hier dimanche qu’a pris fin ce 2ème congrès avec l’élection d’un bureau politique national de 79 membres présidé par M. Kalilou Samaké reconduit. Ce bureau comprend un vice-président en la personne de M. Mamadou Kouma. On y enregistre la présence de 14 femmes. Soulignons que parmi les membres du bureau, il y a des cadres de l’intérieur du pays.

Au terme des travaux, le parti a réitéré son soutien de la candidature d’ATT à l’élection présidentielle de 2007. En outre, le congrès a mis en place un bureau pour cinq ans et lui a confié comme taches: l’élargissement et le renforcement du parti pendant son mandat.


Dado Camara

19 février 2007.