Partager

legislatives6.jpg

Les deux partis (Adema, Cnid) enlèvent chacun trois sièges sur les 14 à pourvoir. L’URD, le RPM et le MPR en obtiennent chacun deux tandis que le PCR et l’UDD se partagent les deux sièges restants.

Les résultats provisoires du deuxième tour des élections législatives du district de Bamako sont disponibles depuis hier.

La commission locale de centralisation des résultats a bouclé ses travaux en début de matinée.
C’est la liste ADEMA-CNID (Ouali Diawara, Moussa Oumar Diawara) qui passe en Commune I avec 59,06 % contre 40,94 % pour le RPM (Boubou Goïta, Gaoussou Badjè Soukouna).

La première liste a obtenu 8 104 voix et la seconde a totalisé 5 617 suffrages. Ici ce sont 14 327 électeurs qui ont voté sur les 155 873 inscrits. Les bulletins nuls se chiffrent à 616 tandis que 13 711 suffrages sont déclarés valables. C’est la Commune qui a enregistré le plus faible taux de participation dans le district avec seulement 9,19 %.

La liste CNID-MPR-URD (Hadi Niangado, Mamadou Lamine Haïdara, Mamadou Diarra) enlève les trois sièges de la Commune II au détriment de l’alliance PCR/US-RDA (Mamadou Diakité, Mamadou Fofana, Jean Marie dit Idrissa Sangaré).

La première a récolté 9 926 voix et la seconde 7 546 suffrages. Il y a eu 18 265 votants sur les 103 015 inscrits. Les bulletins nuls sont estimés à 793 et les suffrages valablement exprimés s’élèvent à 17 472. C’est la commune qui a enregistré le taux de participation le plus élevé avec 17,73 %.

Le seul siège de la Commune III revient au PCR dont la candidate, Safiatou Traoré a obtenu 6 839 voix (soit 55,04 %). Elle dépasse de loin son adversaire RPM, le député sortant Ibrahim Bomboté, qui totalise 5 586 suffrages, soit 44,96 %. Sur les 81 448 électeurs inscrits, 13 160 ont accompli leur devoir civique. 12 425 suffrages ont été valablement exprimés, tandis que 735 bulletins ont été déclarés nuls.

legislatives7.jpgLa bataille autour des deux sièges de la Commune IV a finalement tourné à l’avantage du RPM (Ibrahim Boubacar Keita, Abdrhamane Sylla) qui a récolté 51,59 % des voix contre 48,41 % pour la liste indépendante Moussa Mara (Moussa Mara, Sidi Lamine Diarra).
Ibrahim Boubacar Kéita, candidat à sa propre succession, et son colistier ont obtenu 8613 voix, coiffant la liste indépendante Moussa Mara qui en a totalisé 8082. Soit un écart de 531 voix (168 au premier tour). Ici, ce sont 17 358 votants sur les 141 722 inscrits. On a comptabilisé 16 695 suffrages exprimés et 663 bulletins nuls. La commune a enregistré un taux de participation de 12,25 %.

Un écart similaire (520 voix) permet à la coalition CNID-ADEMA-URD (Fanta dite Mathini Diarra, Ibrahima Lancéni Coulibaly, Mme Coulibaly Kadiatou Samaké) de conquérir les trois sièges de la Commune V au détriment de l’alliance PDR-MPR (Jeamille Bittar, Adam N’Diaye, Hady Mody Sall).

Les vainqueurs ont obtenu 12 726 voix (soit 51,04 %) contre 12 206 (soit 48,96 %) à leurs adversaires. Sur les 169 047 électeurs appelés aux urnes dans cette commune, 24 932 ont voté. 1380 suffrages ont été déclarés nuls. Ici le taux de participation est de 15,56 %.

L’alliance ADEMA-MPR-UDD (Bouba Traoré, Saoudatou Dembélé, Kalifa Doumbia) passe sans grande frayeur en Commune VI où trois sièges aussi, étaient à pourvoir. Cette coalition engrange 11 505 voix (57,79 %) devant la liste URD (Kounady Sogoba, Demba Traoré, Mamadou Sylla) et ses 8404 suffrages (42,21 %). La commune a enregistré 20 785 votants sur les 186 057 inscrits. Les suffrages exprimés sont estimés à 19 909 et les bulletins nuls à 876. Avec 11,17 % de taux de participation, la Commune VI côtoie la lanterne rouge dans le district.

Au décompte final des résultats provisoires, l’ADEMA et le CNID enlèvent chacun trois sièges sur les 14 à pourvoir dans le district. L’URD, le RPM et le MPR ont chacun deux députés. Le PCR et l’UDD se contentent chacun d’un siège.

M. KÉITA- L’Essor

24 juillet 2007.