Partager

Le Collectif des candidats à l’élection présidentielle de 2013, composé de 6 candidats s’est engagé à soutenir Ibrahim Boubacar Kéita au second tour de la présidentielle. Face à la presse hier lundi à la Maison de la presse, le Collective a expliqué les raisons qui justifient ce choix. Il a remis 5 millions de F CFA à IBK pour l’aider dans sa campagne.

Constitués en Collectif des candidats, Sibiry Coumaré (parti Sira), Siaka Diarra (UFD), Alhousseyni Abba Maïga (Panafrik), Moussa Mara (Yéléma), Racine Seydou Thiam (Cap) et Ousmane Ben Fana Traoré (PCR) ont appelé leurs militants et sympathisants et tous les Maliens soucieux de progrès socio économique du pays à voter et à faire voter massivement pour Ibrahim Boubacar Kéita au second tour de l’élection présidentielle, le dimanche 11 août 2013.

Selon Moussa Mara, le président du groupe, le Collectif a été mis en place la semaine dernière face à une situation qui s’annonçait préoccupante. « Pour que les élections soient les moins conflictuelles possibles nous avons décidé de former ce Collectif et à faire un premier communiqué pour inviter les candidats à attendre les résultats et à rester derrière les autorités », a dit Moussa Mara.

Dans sa déclaration, le Collectif s’engage à soutenir IBK s’il est élu président et ce pendant son mandat pour mener une politique de redressement et de changement attendue par l’écrasante majorité des Maliens. Moussa Mara a fait remarquer qu’aujourd’hui il est incontestable que parmi les deux candidats, IBK représente la rupture avec le passé plus que son rival.

« Notre engagement non conditionnel à ses côtés repose sur son engagement de rompre avec le passé. Nous le soutenons pour l’idéal. Nous n’attendons pas de poste en retour. Nous sommes avec lui s’il s’inscrit dans le sens du changement de leadership et de politique, mais s’il s’inscrit dans d’autre sens nous serons contre lui », a averti le président du parti Yéléma.

Sibiry Coumaré a soutenu que « si le changement que promet IBK est une réalité nous serons à ses côtes, mais si ce changement n’est qu’un appât pour attirer les jeunes nous allons le combattre. Nous n’allons jamais trahir nos bases ».

Moussa Mara s’est engagé que le Collectif va se battre pour convaincre ses militants afin de les amener à voter le candidat IBK. Siaka Diarra a assuré qu’ils seront suivis par leurs militants. Aux dires de M. Diarra, IBK incarne le changement c’est pour cette raison qu’ils ont décidé de le soutenir

Est-ce que les jeunes candidats ont peur d’aller en opposition ?

Racine Seydou Thiam a répondu qu’ils n’ont pas peur d’aller à l’opposition, mais, a-t-il dit, le Collectif a estimé que le projet d’Ibrahim Boubacar Kéita propose de faire un changement et de faire un renouvellement de la classe politique. Pour M. Thiam, son Collectif ne s’oppose pas à un homme, mais il s’oppose à une politique.

« Nous avons décidé de le soutenir pour que nos projets de société puissent être versés dans son projet de société », a ajouté M. Thiam.

Pour sa part Ousmane Ben Fana Traoré a noté que « IBK était en rupture avec une pratique. Il a dénoncé l’accord d’Alger. C’est un homme de parole. Nous allons le faire gagner ».

Le Collectif a remis 5 millions de F CFA à IBK pour l’aider dans sa campagne.

Sidiki Doumbia

07 Août 2013