Partager

Ouverte le 1er novembre dernier, la 2è session statutaire du Haut conseil des collectivités (HCC) au titre de l’année 2021 prend fin aujourd’hui. C’est dans ce cadre que l’institution a tenu hier une plénière sur l’examen et l’adoption des recommandations issues des dossiers qui lui sont soumis par le gouvernement pour avis, et des deux ateliers organisés au cours de la session. La plénière était présidée par le président du HCC, Mamadou Satigui Diakité, en présence des conseillers nationaux venus de l’intérieur du pays et du District de Bamako.

Ainsi, les dossiers soumis par le gouvernement portent, entre autres, sur une communication écrite relative au rapport sur la problématique de l’assainissement et de l’entretien routier dans les collectivités territoriales ; un projet de décret portant approbation de la stratégie nationale de financement de l’environnement et son plan d’actions 2021-2025 ; un projet de révision du schéma directeur d’urbanisme de la ville de Ménaka et environs. S’y ajoutent un projet de décret portant prorogation de mandats des conseils communaux ; un projet de décret portant création, organisation et fonctionnement du Cadre politique de l’Alliance nationale de la Grande muraille verte (GMV) au Mali.

À l’issue de la présentation des rapports des différentes commissions sur les dossiers soumis par le gouvernement, la plénière a adopté à l’unanimité des conseillers présents soit 52 voix pour sur 58 sous réserve de certaines recommandations. Ainsi, la commission des Lois, des affaires administratives et de la décentralisation recommande, entre autres, d’impliquer les collectivités territoriales dans toutes les politiques et stratégies de mise en œuvre de la Grande muraille verte ; mettre en place une stratégie globale de communication autour de la GMV.

Sur le projet de texte portant communication écrite relative au rapport sur la problématique de l’assainissement et de l’entretien routier des collectivités territoriales, la commission plan et aménagement du territoire, recommande de doter les collectivités territoriales des moyens nécessaires permettant d’aménager des sites de transit et de dépôt afin de résoudre les problèmes liés aux déchets ; d’augmenter le montant destiné à l’entretien routier et à l’assainissement de façon générale…

Sur le projet de décret portant prorogation du mandat des conseillers communaux, après échange entre les commissaires, la plénière a pris acte de l’adoption dudit projet.

Concernant les ateliers, le premier portait sur : «la problématique de la création de la police territoriale : enjeux, défis et perspectives» et le deuxième sur «la dégradation des fleuves au Mali : une menace pour la santé et le développement durable».



Aboubacar TRAORÉ

Source: L’Essor