Partager


Lundi, au Centre international de conférence, la 2è session du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT) s’est ouverte sous la présidence du ministre de la Fonction publique, de la Réforme de l’État et des Relations avec les Institutions, Badi Ould Ganfoud qui représentait le Premier ministre.

Etaient également présents, Sadio Gassama ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile, Natié Pléa ministre de la Jeunesse et des Sports, N’Diaye Bah ministre de l’Artisanat et Tourisme, Mme Diallo M’Bodji Sène ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Oumar Hammadoun Dicko ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine, Mme Fanta Sylla ministre de la Justice, Mme Diakité Fatoumata N’Diaye médiateur de la République, autorités administratives et coutumières, ainsi que nombreux diplomates.

Une minute de silence a été observée à la mémoire de Abdoulkader Touré, élu de Tombouctou décédé durant l’intersaison et de tous ceux qui ont été arrachés à notre affection.

Pour le président du HCCT, Oumarou Ag Mohamed Ibrahim, la présente session est importante dans la perspective des futures échéances électorales que notre pays réussira parce que notre démocratie ne cesse de se renforcer et de s’affirmer.

Le président du HCCT a salué les rapports loyaux existant entre les collectivités et l’administration de tutelle.

Grâce aux journées de concertations entreprises à travers le pays, élus communaux ont pu faire le bilan des actions inscrites dans le « Plan stratégique 2003-2006 ».

Résultats enregistrés dans la mise en oeuvre de la décentralisation, ont été mis en avant par Mr Oumarou Ag Mohamed. Ainsi, comme avancées obtenues, nous pouvons noter la promotion des droits humains ; l’attention, l’assistance, l’encadrement technique et financier dont bénéficie la jeunesse pour son insertion professionnelle et l’émergence de femmes capables d’assumer leurs responsabilités.

Le salut du pays, réside dans l’implication significative des femmes dans la gestion des affaires publiques, a estimé le président de l’institution.

Pour le président du HCCT, le pont de Wabaria à Gao, figure en pole position des oeuvres que les collectivités et singulièrement celles du Nord retiennent comme une des avancées du pays.
Cependant, rappel des accidents de septembre et d’octobre sur la route nationale 6, qui ont causé la mort de nombreux de nos compatriotes, a été fait par Mr Oumarou. Ces épreuves, pour le président de l’institution, posent avec acuité la problématique de la sécurité des voyages par la route.

Efforts du gouvernement pour l’instauration de la bonne gouvernance qui doit devenir, une norme de gestion des affaires publiques consacrant la recherche de l’excellence et la fin de l’impunité, ainsi que l’annonce d’un nouveau découpage territorial par le président de la République, ont été salués par le président du HCCT.

Ce nouveau découpage territorial, servira les objectifs de développement économique et social dans un cadre décentralisé, démocratique et solidaire, a expliqué Mr Oumarou Ag Mohamed Ibrahim.

Ainsi, durant un mois de travaux, les élus vont examiner les textes soumis par le gouvernement pour avis et procéder au renouvellement de leur bureau.

08 novembre 2006.