Partager

censad-2.jpg
La problématique de l’eau dans l’espace CEN-SAD est un des thèmes phares qui seront débattus au cours de cette deuxième session ordinaire du Conseil économique, social et culturel de la Communauté des États sahélo-sahaliens (CEN-SAD) dont les travaux ont débuté mercredi dernier dans notre capitale.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le Premier ministre Modibo Sidibé qui avait à son côté le secrétaire général de la CEN-SAD, Mohamed Al-Madani Al-Azhari et le président du CESC du Mali, Moussa Balla Coulibaly.

Dans son discours de bienvenue, le président Moussa Balla Coulibaly a salué l’implication des autorités maliennes dans la tenue de cette session avant de souhaiter un agréable séjour à toutes les délégations qui ont fait le déplacement de Bamako.

Le secrétaire général de la CEN-SAD a rappelé que le CESC de la CEN-SAD a pour mission d’assister les autres organes de la communauté dans la conception et l’élaboration des politiques, plans et programmes de développement à caractère économique, social et culturel. Pour Mohamed Al-Madani Al-Azhari, cette deuxième session est une occasion pour les conseillers de faire des échanges autour des préoccupations majeures des populations de la Communauté.

« Vos réflexions doivent contribuer à éclairer davantage les instances de la Communauté sur les sujets de l’heure en vue de rapprocher notre organisation de l’atteinte de ses objectifs« , a-t-il souligné. Mohamed Al-Madani Al-Azhari a aussi souhaité que des voies et moyens puissent être dégagés pour un plus grand raffermissement et une accélération du processus d’intégration dans la communauté. A ce propos, il a appelé les conseillers à agir pour mieux faire connaître la CEN-SAD, ses fonctions et ses ambitions politiques, économiques et sociales.

« Vos analyses et recommandations doivent amener la CEN-SAD à contribuer de façon remarquable aux efforts des États membres en vue d’atteindre les objectifs du millénaire pour le développement« , a-t-il insisté.

Le secrétaire général de la CEN-SAD a salué le peuple et les dirigeants maliens, au premier rang desquels le président de la République Amadou Toumani Touré, pour leur hospitalité. Il a aussi rendu un hommage appuyé au Premier ministre Modibo Sidibé et au président du CESC Moussa Balla Coulibaly. L’un pour avoir été l’un des premiers animateurs du Conseil exécutif de la CEN-SAD et l’autre pour avoir fait montre d’un dévouement particulier à la tête du Conseil économique, social et culturel de la CEN-SAD.

Le Premier ministre a, pour sa part, apprécié le choix du thème de la présente session en indiquant que la question de la mobilisation des ressources en eau traduit l’ambition des pays membres de la CEN-SAD de faire de cet espace une zone où règne la sécurité alimentaire à travers une utilisation efficiente de son important potentiel hydrique.

En plus de la question de maîtrise de l’eau, Modibo Sidibé a souhaité à son tour que les recommandations des conseillers puissent permettre d’éclairer les instances de la communauté sur les voies et moyens de renforcer le processus d’intégration économique, notamment à travers la libéralisation des échanges entre les pays membres, la liberté de circulation des citoyens et la réalisation d’infrastructures de communication.

Le Premier ministre a invité les conseillers à apporter leur contribution au grand débat sur les voies et moyens de parvenir aux États-Unis d’Afrique en indiquant que la naissance tant espérée de ceux-ci vise à permettre à l’Afrique de prendre une place décisive sur la scène internationale. Modibo Sidibé a rendu hommage au Guide de la révolution libyenne Muammar Al-Khadafi, président en exercice de la CEN-SAD pour son soutien constant et multiforme aux programmes et activités de la communauté.

M. KÉITA – L’Essor

21 Mars 2008.