Partager

Le 2e congrès ordinaire du Rassemblement des républicains (RDR), tenu samedi 7 juin au Centre islamique d’Hamdallaye, a été l’occasion, pour ce parti, de définir une stratégie pour les élections générales à venir, mais aussi d’évoquer la crise au nord, la crise scolaire et la cherté de la vie.

Samedi 7 juin, les délégués venus du district de Bamako et de l’intérieur, ont fait l’audit général de leur parti, le Rassemblement des républicains (RDR). Ils ont, en particulier, analysé les forces et les faiblesses de leur formation politique et examiné le rapport d’activités des différentes commissions.

Les problèmes de l’heure notamment la crise au nord, la crise scolaire, la cherté de la vie ne sont pas passés sous silence.

« Sauver l’école malienne, c’est construire le Mali de demain », « consolider la paix au nord du Mali, c’est œuvrer pour un développement durable » ; « Lutter contre la vie chère, est un combat de tous » ; « Promouvoir l’emploi des jeunes est un devoir de tous » étaient d’ailleurs des slogans sous lesquels se sont déroulées les assises.

Sur ces différentes préoccupations, le RDR a estimé que la crise scolaire, comme celle du Nord, est un problème dont la résolution nécessite l’implication de toute la société. « Nous sommes pour des solutions par le dialogue franc, constructif et républicain, mais la gestion des affaires publiques ne saurait se concilier avec le laxisme et l’impunité.

Il faut instaurer l’autorité de l’Etat et l’Etat de droit respectueux des droits et des devoirs de chaque citoyen », a souligné le président du RDR, qui s’est dit prêt à participer à la réflexion engagée sur la relecture des textes régissant l’organisation et le fonctionnement de notre démocratie.
En 2009 et 2012 de nouvelles communales et élections générales seront organisées.

A l’issue du congrès, le RDR a souhaité que ces élections soient « apaisées, transparentes et crédibles, qu’elles ne soient pas comme dans le passé, le champ des fraudes massives et des achats de conscience en tout genre. Le RDR se présentera à ces élections par mission et par vocation comme tout parti politique digne de ce nom, avec la ferme conviction de les gagner ».

Pour atteindre ces objectifs ambitieux, le congrès a instruit aux structures et militants de travailler sans relâche pour parachever l’implantation de leur parti dans toutes les localités. Créé en 1997, le RDR couvre de nos jours plus de la moitié du territoire national.


Denis Koné

09 Juin 2008