Partager

Des rebelles soudanais détiennent toujours 29 ouvriers chinois au Kordofan-Sud, théâtre de violents combats depuis juin, a indiqué lundi l’agence Chine nouvelle, après des informations émanant du gouverneur de cet État du Soudan sur la libération de 14 d’entre eux. L’agence officielle Chine nouvelle, citant l’ambassade de Pékin à Khartoum, a indiqué que 29 ouvriers étaient toujours retenus, et que 17 autres avaient été mis en sécurité par l’armée soudanaise lors de l’attaque menée par les rebelles samedi. Ni les responsables de l’ambassade de Chine à Khartoum, ni les rebelles, n’ont pu être joints lundi par nos soins. Dimanche, les rebelles de SPLM-N ont annoncé l’enlèvement de ces travailleurs lors de l’attaque la veille d’un convoi de l’armée soudanaise entre Rachad et Abbassiya, dans le nord-est du Kordofan-Sud. Le Kordofan-Sud, dernier État pétrolier du Soudan depuis la partition du Soudan du Sud, est le théâtre depuis juin 2011 d’affrontements entre l’armée soudanaise et les rebelles du SPLM-Nord. AFP.