Partager

Le Djoliba AC de Bamako succède au Stade pour le titre de champion du Mali, après avoir pris le dessus sur le Csk par 1 à 0, grâce à un but d’Alou Bagayoko. Cette victoire a permis aux Rouges de Hèremakono de remporter le 13e titre de championnat national au cours de l’exercice 2011-2012, à 3 journées de la fin du championnat.

A 3 journées de la fin du championnat, les Rouges comptent 69 points, à 13 points du Stade son poursuivant immédiat, qui est à 56 points avant son match contre le Sigui. En dépit d’un match en moins, le Stade ne peut plus rejoindre le Djoliba Ac qui caracole en tête du classement.

Cette rencontre du tout nouveau champion contre le Csk a été difficile, car chacune des deux équipes voulait empocher les 3 points. Le Csk voulait oublier la sanglante défaite de la 26e journée contre le Stade Malien de Bamako 0-6 et s’éloigner de la zone de relégation. Pour le Djoliba, l’objectif était de consolider sa position de leader dès cette 27e journée, pour rester tranquillement sur le trône, en attendant que les 3 dernières journées passent. D’autre part aussi, c’est pour préparer à tête reposée le premier match de poule de la coupe Caf contre le Stade qui aura lieu dans moins d’une semaine.

Il a fallu attendre la 90e minute pour voire l’ancien sociétaire de l’As Bakaridjan, Aliou Bagayoko, inscrire l’unique but de la partie par un tir de plus de 30 mètres. Les deux protagonistes ont manqué des occasions, notamment par Saouty Traoré à la 46è minute pour le Csk passé à coté de l’ouverture du score; quant aux Rouges, Boubacar Bangoura, le meilleur butteur du club, a manqué son duel face au gardien centriste à la 70e minute de jeu.

A la fin du match, l’entraineur du Djoliba Ac Alou Badra Diallo «Konti», dédie son titre à Karounga Keita, le président du club qui reconnait ses qualités. Mais aussi aux supporteurs et aux sympathisants du club qui sont toujours au secours de l’équipe. Konti a reconnu la qualité du jeu produit par son équipe, mais aussi le jeu de l’adversaire du jour. Il a laissé entendre, par ailleurs, que la saison n’est pas finie; ils y a d’autres objectifs à atteindre.
Selon Adama Keita, le coach du Csk, l’expérience a parlé, mais il juge que l’arbitrage n’était pas en sa faveur.

Le Csk pointe à la 11e place avec 28 points à 4 points du Sigui, le premier relégable. Les autres confrontations ont vu la large victoire des Onze Créateurs sur l’Asom par 6 buts à 2 et de l’As Nianan de Koulikoro contre l’As Police par 5 buts à 1. Le Stade Malien de Sikasso s’est incliné devant l’As Réal par 0 but contre 2, c’est par le même score que la JA est venue à bout de l’As Bakaridjan de Ségou. Les autres affiches sont Stade Malien de Bamako 5-0 Sigui de Kayes avec un triple de Ousmane Cissé qui occupe désormais la tête avec 18 réalisations ; Asb 2-1 csd.

Il faut noter que le Stade Malien de Sikasso et l’As Police vont évoluer en ligue 2 la saison prochaine. Le premier est 15é avec 18 points moins 25 à la différence de but et le second, bon dernier du championnat, n’a que 16 points au compteur avec – 23 à la différence de but.

Yacouba TANGARA


Aigles du Mali :Patrice Carteron donne de l’espoir

Le nouveau sélectionneur des Aigles a dévoilé les grandes lignes de son programme au cours de sa première conférence de presse tenue le jeudi 26 juillet 2012 au siège de la Femafoot à Hamdallaye ACI 2000.

A 41 ans, Patrice Carteron est l’un des plus jeunes sélectionneurs nommés à la tête des Aigles. Dans son intervention, il a souligné qu’’il va donner le meilleur de lui-même. Son objectif, c’est de maintenir la progression de l’équipe après une demi-finale de la Can lors de la précédente édition. Patrice Carteron entend ainsi inscrire son nom dans l’histoire avec une première qualification des Aigles pour la Coupe du monde 2014.

L’ancien entraineur de l’As Cannes et de Dijon en France a martelé qu’’il va rester au Mali pour détecter de jeunes talents; mais aussi pour veiller à l’évolution des joueurs maliens à l’étranger. Du coup, il sera l’un des rares sélectionneurs qui a du cœur à apporter dans sa contribution au développement du football local.

Pour l’équipe nationale, ses critères de sélection s’articuleront sur la qualité aux niveaux collectif, technique et individuelle, afin de réaliser son chantier. Par ailleurs, le nouveau challenger affirme être heureux de prendre la tête des Aigles avec comme adjoint Vieux Pâté Diallo.

Pour se qualifier pour la Can 2013, le Mali doit éliminer le Botswana en aller et retour. A titre de rappel, ce pays a été le premier qualifié à la Can 2012 dans la même poule que la Tunisie et le Togo. Pour la Coupe du monde, c’est contre l’Algérie, le Rwanda et le Benin que les Aigles devront jouer. M. Carteron dit compter sur l’appuie de son entourage pour réussir sa mission.
Précisons que, malgré la crise qui secoue notre pays et la pression des supporteurs, Patrice Carteron a voulu venir pour montrer qu’on peut compter sur lui, contrairement à d’autres: «je n’ai pas peur de la pression; je voulais entrainer les Aigles du Mali».

Sur la question de son salaire, il affirme avoir refusé des offres nettement supérieures à celle du Mali pour dire que sa motivation c’est le challenge et non l’argent. En sommes, donnons la chance à M. Carteron car comme le dit un adage : «On n’achète pas un cheval par les traces de ses pattes».

Yacouba TANGARA.

Le Prétoire

30 Juillet 2012