Partager

L’office National des Postes (ONP) a tenu hier la 23ème session ordinaire de son conseil d’administration dans ses locaux, la deuxième du genre pour l’année en cours. Elle est marquée par des décifits prévisionnels qui affectent son épanouissement. Pour palier aux maux qui entravent cette société, le conseil d’administration dont il est question s’est fixé comme objectif l’amélioration de la santé financière de l’entreprise.

PERFORMANCES ET FAIBLESSES DE L’ONP

En recettes, la société tablait sur une prévision de 1 647 699 036F CFA, les produits sont réalisés au 30 septembre 2007, à hauteur de 1 112 298 148F CFA, soit un taux de 67,51%. Le faible niveau de ces réalisations trouve son explication au niveau de la contre performance des postes budgétaires. Il s’agit entre autres de la baisse des ventes de télécartes, de la chute des produits de boîtes postales, des produits des transferts électroniques d’argent et des produits du change manuel de devises.

En revanche, des performances décélées à ces niveaux ont été des postes de recettes tels que les produits des mandats l’UEMOA, les produits des mandats internationaux, les produits des mandats locaux, quotes-parts, colis postaux, redevances monopoles, subventions de l’Etat, et produits de cession des postes de recettes tels que les produits des mandats l’UEMOA, les produits des mandats locaux, quote-part, colis postaux, redevances monopoles, subventions de l’Etat et produits de cession.

En ce qui concerne les dépenses, sur une prévision de 1 647 999 036 F CFA, les réalisations se chiffrent à 1 055 309 161 F CFA au 30 septembre 2007, soit 64,05%. Cette faiblesse dans l’exécution est imputable à l’insuffisance des recettes.

UN TAUX DE REALISATION DE 76,08% DU BILAN

Les actions programmées ont été réalisées à 76,08%. Parmi ces actions, nous pouvons retenir la création d’un logiciel de compte rendu d’activités des bureaux qui permettra en 2008 la centralisation des écritures comptables des bureaux au jour le jour pour en faciliter le contrôle d’une part et suivre de près les activités dans les bureaux de poste d’autre part.

L’acquisition de 20 nouveaux ordinateurs et imprimantes mis à la disposition des services de la Direction Générale. La formation de trois cadres en 3ème cycle de marketing et audit ainsi que l’admission de deux agents à la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion et à la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques pour parfaire leur connaissance.

L’ouverture des relations de mandats express internationaux avec la France, ce qui satisfait l’une des attentes importantes des Maliens vivant en France, dans le domaine des transferts d’argent rapides sécurisés.

L’amorce du projet de codification postale qui permettra d’édicter une norme nationale de l’adresse, condition indispensable à la bonne distribution du courrier postal et à l’avènement de son traitement automatique du centre de tri postal.

LA RECHERCHE DU PERFECTIONNEMENT

Yoro Coulibaly, président Directeur Général de l’ONP, dira aux administrateurs ceci: “grâce à vos recommandations pertinentes et appuyées, l’ONP se met progressivement sur le chemin des règles de bonne gestion avec la certification à temps des Etats financiers, l’élaboration d’un plan de trésorerie, l’élaboration des comptes d’exploitation par bureau ainsi que la situation des dettes et des créances”.

Durant cette 23ème session ordinaire, les administrateurs feront des propositions concrètes en vue d’améliorer l’entreprise en question.


Mamoutou DIALLO (Stagiaire)

30 novembre 2007.