Partager

En effet, présidée par Mme Zakiyatou Oualett Halatine, ancien ministre du Tourisme, la Commission hébergement de ce 23e sommet France Afrique a fait le point des préparatifs avec les hôteliers.

En s’adressant à ceux-ci, Mme Zakiyatou Oualett Halatine et ses collaborateurs ont fait appel au sens patriotique des hôteliers venus nombreux pour cette rencontre.

Selon Mme Zakiyatou Oualett, deux sous commissions ont été créées pour s’occuper du dîner, du déjeuner et du banquet. Il y a aussi la commission hébergement, a-t-elle dit.

Modibo Cissé, un des membres de la commission d’organisation, a surtout mis l’accent sur la capacité des maliens à relever les défis. Il a rappelé les années 1946 où Bamako a accueilli toute l’Afrique.

Aussi, c’est à Bamako où est parti l’idée de l’unité Africaine. L’organisation de la Can 2002 chez nous atteste des nombreux défis relevés par notre pays et d’autres défis s’annoncent. Selon lui, il s’agira de bien organiser le séjour, la restauration, l’hébergement et même le retour de nos hôtes.

Il y a un certains nombre de points que les membres de la commission ont tenu à préciser. Il s’agit des participants officiels et des participants non officiels. Les premiers seront à la charge de l’Etat Malien.

Et, parmi ces participants officiels, on peut citer les délégations conduites par les chefs d’Etats qui comprend le chef de l’Etat lui-même plus quatre personnes. Il y a les délégations conduites par les chefs de gouvernement qui comprend le chef de gouvernement lui-même plus trois personnes.

En fin les délégations ministérielles qui comprennent le ministre lui-même, plus deux membres et chaque ambassadeur plus un membre de sa délégation.

Tous les autres membres restent à la charge de leurs pays respectifs ont précisé les membres de la commission chargée de la restauration et l’hébergement.

Selon les membres de cette commission, la liste des hôtels retenus a été notifiée aux différentes délégations. Et, à la date d’aujourd’hui, certains chefs d’Etat ont confirmé leur participation.

Mme la Présidente de la commission a demandé aux hôteliers de penser aussi à l’animation des hôtels et de faire des efforts concernant la cuisine, surtout la cuisine malienne.

Et, de mettre un accent sur l’environnement. Les hôteliers pour leur part ont posé des questions d’ordre professionnel qui les préoccupent et surtout financières.

Quel a été le critère de choix des Hôtels ? La date limite des réservations ? Est-ce que la commission a dégagé de l’argent pour les réservations ?

A-t-on pensé à l’aménagement des routes pour l’accès à certains hôtels ? Mme Zakiyatou Oualett et ses collaborateurs ont donné des réponses claires et précises aux hôteliers.

Les conférenciers ont rappelé que la catégorisation des hôtels a été déjà faite par l’Omatho et que leur commission a demandé à tous les hôteliers d’envoyer leurs tarifs et leurs capacités.

Aussi, ils ont clairement fait savoir aux hôteliers que les réservations officielles passent par le comité d’organisation lui-même.

Cette semaine déjà, les dates butoirs pour les réservations parviendront aux hôteliers, a dit Cissé. Aussi, la présidente est revenue sur deux points : faire en sorte que la fluidité puisse être assurée, l’engagement de la commission à faire un geste financier à l’endroit des hôteliers.

Enfin, elle a demandé aux hôteliers de faire des propositions pour la restauration de ceux qui ne vont pas loger dans les hôtels. Autant dire que l’on peut être rassuré pour le 23e Sommet France-Afrique. Si les dispositions arrêtées sont respectées.

Fakara Faïnké

10 septembre 2005.